BFM Patrimoine

Devenir co-propriétaires d'une boulangerie leur rapporte 6% par an

Devanture d'une boulangerie ( photo d'illustration)

Devanture d'une boulangerie ( photo d'illustration) - Paolo Traattoni- Flickr- CC

Une boulangerie du Mesnil-Le-Roi, dans les Yvelines, a été cédée à 33 personnes qui ont investi dans ses murs grâce au crowdfunding. Agés de 19 à 72 ans, ces épargnants ont investi entre 5.000 et 20.000 euros chacun pour un rendement évalué à 6%.

Acheter une boulangerie sans avoir l'intention de mettre la main à la pâte, c'est ce qu'ont fait 33 particuliers qui viennent de faire l'acquisition des murs d'un fonds de commerce situé au Mesnil-Le-Roi, dans les Yvelines. L'opération a été pilotée par Baltis Capital, une société de gestion qui propose d'investir dans l'immobilier commercial au travers d'opérations de crowdfunding. Il ne s'agit pas de soutenir un commerce en péril, mais bel et bien de réaliser un investissement via une Société par Actions Simplifiée (SAS).

"Nous cherchons en priorité des commerces de proximité (boulangerie, boucherie, poissonnerie, pharmacie...) avec des locataires qui s’inscrivent sur le long terme", explique Alexandre Toussaint, cofondateur de Baltis Capital. La localisation, la situation financière du locataire, le bail commercial, l'état général du local ainsi que la valeur du fonds de commerce sont examinés avant de monter l'opération.

Le ticket d'entrée est à 5.000 euros, puis au-delà par tranche de 500 euros. Les murs de la boulangerie étaient en vente pour 232.500 euros: les 33 investisseurs, âgés de 19 à 72 ans, ont placé jusqu'à 20.000 euros, avec un ticket moyen de 7.000 euros. "Ils ont investi dans un projet concret, savent où est parti leur argent et certains sont allés rencontrer le boulanger avant d’investir", détaille Alexandre Toussaint.

Une prochaine opération sur Lille ou Nantes

Grâce aux loyers versés par le boulanger, ils peuvent espérer un rendement de 6% annuels. Ils n'ont rien à faire, la gestion locative et administrative est prise en charge par Baltis Capital. Une majorité des investisseurs habitent les Yvelines. "Ces derniers viendront acheter leur pain chez lui pour faire vivre leur patrimoine!", souligne Alexandre Toussaint.

Avant cette boulangerie, c'est une poissonnerie près de Lille qui a été acquise pour 200.000 euros par 34 particuliers. Une nouvelle opération d'acquisition de murs d'un commerce sera lancée en janvier 2017. "Nous avons plusieurs dossiers en cours d'analyse sur Lille et Nantes, mais nous n'avons pas encore décidé lequel nous allons sélectionner pour le proposer en crowdfunding. Mais ce qui est sûr c’est que le montant de la collecte sera entre 180.000 et 240.000 euros", conclut Alexandre Toussaint.

Coralie Cathelinais