BFM Patrimoine

De quelle ville cette tour de 1.600 mètres deviendra-t-elle le symbole?

Comme son nom l'indique, cette incroyable tour mesurerait un mile (1.600 mètres d'altitude), mais ne comprendrait ni bureaux ni habitations.

Comme son nom l'indique, cette incroyable tour mesurerait un mile (1.600 mètres d'altitude), mais ne comprendrait ni bureaux ni habitations. - Carlo Ratti

"Une tour pour voir le monde au-dessus des nuages, voici l'un des projets les plus incroyables dont on parle dans les allées du MIPIM, le grand salon de l'immobilier qui se déroule en ce moment à Cannes."

À l'origine de ce projet, une véritable pointure de l'architecture. L'Italien Carlo Ratti qui travaille au fameux MIT aux États-Unis veut construire la plus haute tour du monde: la "Mile Tower". Comme son nom l'indique, elle mesurerait un mile, soit 1.600 mètres d'altitude. Plus haute donc que la "Burj Khalifa" de Dubaï qui détient aujourd'hui le record avec ses 830 mètres de haut.

Plus haute aussi que la "Kingdom Tower" de Djeddah en Arabie Saoudite et qui, une fois construite en 2018, s'élèvera à 1.000 mètres de haut. Plus haute enfin que le projet irakien de "The bride" qui culminera à 1.150 mètres.

Une tour de 1,6 km, pour quoi faire?

Pour le moment la "Mile Tower" n'est qu'un projet mais si Carlo Ratti est au MIPIM c'est bien pour convaincre des investisseurs de le suivre. L'architecte ne cible aucune ville en particulier mais il vise clairement les grandes mégalopoles qui accueillent le plus de touristes, comme New York par exemple.

D'ailleurs, le créateur de la tour s'amuse beaucoup quand il veut donner la mesure de son bâtiment. "Imaginez Central Park, dit Carlo Ratti, eh bien tournez-le à la verticale et vous aurez la Mile Tower".

Autre élément clé de cette tour: sa composition. Dans l'esprit de son créateur, il n'y aurait rien, ou presque... Lire la suite sur LaVieImmo.com

-
- © Carlo Ratti
Marie Coeurderoy