BFM Patrimoine

Crédits immobiliers: la Banque de France critique les taux trop bas

Les banques se livrent à une concurrence sur les crédits immobiliers.

Les banques se livrent à une concurrence sur les crédits immobiliers. - -

Les taux immobiliers ont atteint, en juin, un nouveau plus bas. Bonne nouvelle pour les acheteurs potentiels, mais la Banque de France s'inquiète pour la solidité des établissements financiers.

Les taux d'intérêts sur les crédits immobiliers continuent de baisser. Nous sommes désormais à 2,81% en moyenne selon l'Observatoire Crédit-Logement CSA. Un nouveau plus bas historique qui commence à inquiéter la Banque de France.

Reprocher aux banques de prêter à des conditions trop avantageuses, cela peut paraître surprenant. C'est pourtant le message du gouverneur de la Banque de France. Christian Noyer a, en effet, convoqué les banques il y a quelques semaines pour les mettre en garde. Les banques françaises se livrent, selon lui, une telle concurrence sur les crédits immobiliers qu'elles prêtent à un taux anormalement bas.

Les banques prennent trop de risques

Problème, du coup, cela pousse les prix de l'immobilier à la hausse. Deuxièmement, les banques dégagent trop peu de marges sur ces crédits. En clair, elles prennent trop de risques.

Le discours de la Banque de France n'est pas nouveau, mais il a d'autant plus de sens que les taux viennent d'atteindre un plus bas historique. Les banques n'ont jamais prêté à des taux aussi bas depuis 40 ans. D'ailleurs, le comité de Bâle, chargé de mettre en place les règlementations bancaires, envisage lui aussi de durcir les règles en matière de crédits immobiliers.

Caroline Morisseau