BFM Patrimoine

Ces erreurs des banques qui coûtent cher aux emprunteurs

7 prêts immobiliers sur 10 seraient erronés au détriment du client, selon une étude du site Lerecours.com.

7 prêts immobiliers sur 10 seraient erronés au détriment du client, selon une étude du site Lerecours.com. - Philippe Huguen - AFP

"Des experts financiers ont dressé un palmarès des banques à l’origine d’anomalies constatées lors du montage de prêts immobiliers, dont 7 sur 10 seraient erronés. Parmi les erreurs les plus fréquentes, le calcul des taux d'intérêt sur 360 jours, et non sur 365."

Les taux d'intérêt n'ont jamais été aussi bas. Et ce ne sont pas les emprunteurs qui vont s'en plaindre. Sauf que certains risquent de vite déchanter en s’apercevant que leur banque les a bernés dans le montage de leur crédit immobilier. L'histoire de "l'année lombarde" vous rappelle peut-être quelque chose? Cette année de 360 jours sur laquelle la plupart des établissements se basent pour calculer les taux, et qui fait perdre des milliers d'euros à leurs clients...

Une pratique irrégulière qui visiblement continue de sévir. Fin 2015, on estimait à environ 200 le nombre de dossiers entre les mains de l'Expertiseur du crédit, l'entreprise chargée de traquer les irrégularités au sein des crédits. Mais elle pourrait n'être que la partie visible de l'iceberg. Selon Lerecours.com, plateforme dédiée au règlement de contentieux financiers, deux tiers des prêts immobiliers (66%) comportent une ou plusieurs erreurs de calcul significatives préjudiciables pour le consommateur.

Crédit Foncier mauvais élève

Le site a épluché près de 3.000 dossiers déposés pour une vérification de leur conformité bancaire, ce qui lui a permis de dresser un palmarès des banques à l'origine des anomalies. Pour chaque établissement, Lerecours.com a calculé le pourcentage de crédits étudiés comportant une erreur de calcul significative. À la première place du podium, le Crédit Foncier, dont 85% des prêts étudiés par Lerecours.com comportent une ou plusieurs anomalies suffisantes pour obtenir la substitution du taux d’intérêt nominal par le taux d’intérêt légal. Car c'est bel et bien la sanction prévue en cas d'irrégularité. Il s'agit précisément du...

Cliquez ici pour lire la suite

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

null

Julien Mouret