BFM Patrimoine

Certains locataires américains ne pourront plus fumer chez eux

Les États-Unis ont annoncé jeudi leur intention d'interdire la cigarette dans tous les HLM du pays.

Les États-Unis ont annoncé jeudi leur intention d'interdire la cigarette dans tous les HLM du pays. - Kenzo Tribouillard - AFP

Les États-Unis ont annoncé leur intention d'interdire la cigarette dans tous les HLM du pays. Une mesure qui devrait faire grincer les dents des milliers d'Américains.

Les États-Unis ont décidé de mettre le paquet dans la lutte antitabac. Le secrétaire au Logement et au Développement urbain Julian Castro, a annoncé la semaine dernière son intention d'interdire la cigarette dans tous les HLM des États-Unis.

Cet ex-élu du Texas, présenté comme l'équivalent hispanique d'un jeune Barack Obama, devrait s'attirer les foudres de milliers d'Américains, à la fois fumeurs et occupants d'un logement HLM. 

Concrètement, le texte prévoit que les cigarettes, les pipes et les cigares seront bannis de tous les locaux d'habitation, de tous les bureaux administratifs, de toutes les parties intérieures communes et enfin des zones extérieures dans un rayon de huit mètres.

"Ce projet de réglementation aidera à améliorer la santé de plus de 760.000 enfants et permettra aux agences de l'habitat social d'économiser annuellement 153 millions de dollars en couverture santé, maintenance et incendies évitables", a justifié Julian Castro. 

La mise en application du règlement ne devrait pas faciliter la tâche des agences HLM américaines, déjà confrontées à de lourds travaux de réparation et de modernisation qu’elles n’ont pas les moyens de financer. Des investissements qui se comptent en milliards de dollars.

Des lois antitabac très restrictives

Une chose est sûre, cette interdiction s'inscrira dans l'arsenal de lois antitabac très restrictives en vigueur aux États-Unis. La répression de la cigarette a porté ses fruits au fil des années, si bien que seuls 15% des adultes fument en Amérique, la plus faible proportion depuis des décennies.

À New York, le taux de fumeurs... Cliquez ici pour lire la suite

Julien Mouret avec AFP