BFM Patrimoine

Ce Londonien laisse ses locataires fixer eux-mêmes leurs loyers

À Londres, le fondateur d'un site de colocation loue ses chambres en laissant les locataires fixer eux-mêmes leurs loyers.

À Londres, le fondateur d'un site de colocation loue ses chambres en laissant les locataires fixer eux-mêmes leurs loyers. - SpareRoom

Le fondateur d'un site de colocation propose de partager sa propre maison en laissant les internautes fixer le montant du loyer, en fonction de leurs revenus. Son but? Trouver la "bonne personne".

Rupert Hunt, fondateur du site SpareRoom.com, est en quelque sorte un pionnier. Cet entrepreneur qui a démarré son activité en 2004 vient de décider de mettre en location les chambres de sa maison moyennant un loyer librement fixé... par ses locataires! Se serait-il inspiré de la start-up Heetch, l'application mobile qui met en relation particuliers et chauffeurs amateurs en laissant le passager payer ce qu'il veut?

L'homme, qui ne fait selon lui que "donner l'exemple", espère en tout cas rendre plus flexible le marché de la location immobilière dans la capitale britannique, où les loyers peuvent atteindre des montants vertigineux.

10 à 12 personnes pour une même chambre

"La demande a augmenté de manière considérable. En ce moment, il n'est pas rare de voir dix, douze personnes pour chaque chambre dans certaines parties de Londres", a expliqué M. Hunt à l'AFP. Ce sont les deux chambres de sa maison, située à Spitalfields, un quartier branché de Londres, qu'il a décidé de mettre sur le marché. Cossu, le logement dispose notamment d'une cour et d'une pièce "disco", pour faire la fête.

Quant au loyer, Rupert Hunt sait qu'il risque d'être bien inférieur au marché. Mais son but n'est clairement pas de rentabiliser au maximum son bien immobilier. "Ce qui m'intéresse, c'est plus de trouver la bonne personne... 

Lire la suite sur Lavieimmo.com

Léo Monégier avec AFP