BFM Patrimoine

Atonie du marché immobilier au deuxième trimestre

Les prix devraient continuer à baisser légèrement.

Les prix devraient continuer à baisser légèrement. - Thomas Samson - AFP

Les ventes de logements n'ont progressé que de 2% en Ile-de-France au deuxième trimestre, selon les chiffres des Notaires Paris-Ile-de-France publiés ce 11 septembre. Les prix, eux, n'ont cédé que 0,2%.

Le marché immobilier en Ile-de-France stagne, aussi bien pour les transactions que pour les prix. Du côté des transactions, les ventes de maisons anciennes ont progressé de 5% au deuxième trimestre 2014 contre la même période l'année dernière, et celle des appartements de 1%, selon les chiffres de Notaires de Paris Ile-de-France publiés ce 11 septembre.

Par rapport à l’année dernière, l’activité a repris dans la capitale (+12% de ventes d’appartements anciens), tout en restant inférieure de 11% au 2ème trimestre moyen des dix dernières années et de 26% par rapport à la période haute.

Au total, et tous logements confondus, au 1er semestre 2014, 72.300 logements ont été vendus en Ile-de-France, contre 70.500 au 1er semestre 2013, soit une quasi-stagnation (+2%) dans un marché toujours atone.

8.050 euros du mètre carré à Paris en octobre

Mais cette atonie du marché n'a fait que légèrement baisser les prix, remarquent les Notaires. Ainsi, le prix des maisons est resté stable en Ile-de-France et a baissé de 0,2% pour les appartements.

A Paris, le prix au mètre carré atteint 8.120 euros pour le deuxième trimestre, soit une baisse de 0,2% sur trois mois et 0,7% sur un an. En se fondant sur les avant-contrats, les Notaires anticipent la continuité du mouvement de baisse dans la capitale. Les prix devraient atteindre 8.050 euros le mètre carré.

Diane Lacaze