BFM Patrimoine

Alain Dinin (Nexity) ne voit pas de sortie de crise de l'immobilier

Alain Dinin était l'invité de BFM Business ce jeudi 11 juillet

Alain Dinin était l'invité de BFM Business ce jeudi 11 juillet - -

Sur BFM Business ce jeudi 11 juillet, Alain Dinin, PDG de Nexity, a critiqué les mesures de Cécile Duflot. Selon lui, elles ne seront pas suffisantes pour relancer le marché immobilier.

"Cécile Duflot a rencontré l'ensemble des acteurs, mais sans, ensuite, prendre en compte leurs propositions". Alain Dinin, président directeur général de Nexity, est remonté. "Les mesures présentées par Cécile Duflot ne vont pas aller dans le sens d'un rebond en 2014". Il a expliqué sur BFM Business ce jeudi 11 juillet que le seul moyen de relancer le marché immobilier est de donner aux Français l'envie d'investir.

Pour Alain Dinin, la ministre du Logement explique, à demi-mot, que "les gens n'ont intérêt à investir en France, à investir dans le locatif. Elle montre que le propriétaire est quelqu'un qu'il faut taxer un maximum".

Pour autant, il ne rejette pas en bloc les idées de la ministrez du Logement. "Le Duflot n'est pas mal. D'ailleurs, il a plutôt bien commencé. Mais il ne gère pas les vrais problèmes".

Rééquilibrer la relation propriétaire-locataire

Le PDG de Nexity rappelle que "le projet du gouvernement est de passer à 500.000 logements par an. La France de bien logés. On est en dessous de 300.000 en 2013". Et il précise: "en France, nous ne produisons que ce que nous avons pré-vendu. C'est un particularisme français qui fait que nous n'avons pas de stock. Nous sommes en flux. Si nous n'incitons pas les gens à venir acheter, nous ne pourrons pas construire plus".

Il conclut en donnant comme exemple la garantie logement. "2% des locataires ne paient pas leur loyer. Et Cécile Duflot demande à 100% des propriétaires de payer une taxe de garantie de loyers. Il faut rééquilibrer la relation propriétaire-locataire. En Allemagne, un locataire qui ne paie pas son loyer n'a pas le droit de rester dans son logement".

Diane Lacaze