BFM Patrimoine

À Los Angeles, ce "château français" est à vendre 350 millions de dollars

Cette villa est à vendre pour 350 millions de dollars.

Cette villa est à vendre pour 350 millions de dollars. - Coldwell Banker

Chartwell est une propriété de style néoclassique construite en 1933 et rénovée par un décorateur français réputé. Son prix la place parmi les demeures les plus chères jamais vendues aux États-Unis.

"Chartwell est une propriété exceptionnelle, sans doute la demeure la plus chère des États-Unis", s'enthousiasme Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France et Monaco, l'agence qui vend cette villa. Et pour cause: cette propriété de Bel Air à Los Angeles est mise en vente à 350 millions de dollars (290 millions d'euros).

Elle a été construite en 1933 par l'architecte américain Sumner Splauding qui s'est inspiré de l’architecture des châteaux français du XVIIIème siècle, et restaurée en 1986 par le milliardaire Jerry Perenchio. Dans un communiqué, Coldwell Banker précise que cet Américain "avait confié la décoration du domaine au décorateur français Henri Samuel, connu pour son travail sur les propriétés des Vanderbilt, des Rothschild ou encore de Valentino".

Une villa moins chère que le W.T. Waggoner Estate Ranch

Jerry Perenchio n'a pas cessé d'agrandir son domaine en rachetant les propriétés aux alentours. Résultat, le bâtiment principal de 2300 mètres carrés repose sur un domaine de 41.600 mètres carrés qui comprend des jardins, un cours de tennis, un parking de 40 places, mais également une piscine de 25 mètres.

Si le montant de 350 millions de dollars est impressionnant, il faut tout de même rappeler qu'une maison a déjà été vendue à un prix plus élevé aux États-Unis par le passé. Les propriétaires du célèbre W.T. Waggoner Estate Ranch, au Texas, acquise début 2016, en demandaient 725 millions de dollars. Si on ignore le prix auquel la propriété a finalement été cédée, il est hautement improbable qu'elle l'ait été pour un prix inférieur à celui demandé pour Chartwell.

D. L.