BFM Business

Venezuela : plusieurs pays européens reconnaissent J. Guaido

Juan Guaido, chef de l'opposition et président autoproclamé par intérim arrive le lundi  4 février 2019 au Palais fédéral législatif à Caracas.

Juan Guaido, chef de l'opposition et président autoproclamé par intérim arrive le lundi 4 février 2019 au Palais fédéral législatif à Caracas. - Yuri CORTEZ / AFP

Ce lundi, une douzaine de pays européens, dont la France, ont reconnu à leur tour Juan Guaido comme le président par intérim du Venezuela.

Après les Etats-Unis, le Canada et plusieurs pays sud-américains, Paris, Londres, Berlin, Madrid et plusieurs autres capitales européennes ont reconnu à leur tour Juan Guaido comme le président par intérim du Venezuela.

Paris reconnait Juan Guaido 

« La France reconnaît Juan Guaido comme 'président en charge' pour mettre en oeuvre un processus électoral. Nous soutenons le Groupe de contact, créé avec l’UE, dans cette période de transition » a annoncé Emmanuel Macron sur Twitter.

Ces reconnaissances interviennent après le refus de Nicolas Maduro, le président en exercice, de céder à l'ultimatum lancé par les Européens de convoquer une élection présidentielle et a écarté l'hypothèse d'un nouveau scrutin présidentiel. « Je refuse de convoquer des élections maintenant. Il y en aura en 2024. » a-t-il déclaré dans un entretien diffusé ce dimanche. Il a annoncé ce lundi qu'il allait revoir ses relations bilatérales avec ces Etats.

La Russie, principal soutien de Nicolas Maduro, avec la Chine et la Turquie, a dénoncé « l'ingérence étrangère dans les affaires internes du Venezuela ».

Trump n'exclut pas une intervention armée

Du côté de Washington, le président américain Donald Trump qui a reconnu dès le mois dernier Juan Guaido comme président, n'a pas exclu l'envoi de troupes dans le pays. « C'est certainement une option », a-t-il déclaré lors d’un entretien ce dimanche à la chaine CBS.

Quant à l’Organisation des Nations-Unies, elle a déclaré qu’elle ne participerait à aucune réunion de groupes qui se forment pour discuter de la crise vénézuélienne. L'institution souhaite, dit-elle, « garder sa crédibilité » dans son offre de médiation auprès de Caracas.

Maduro toujours soutenu par l’armée

Nicolas Maduro lui supervise régulièrement des exercices militaires, pour montrer à la communauté internationale qu’il bénéficie toujours du soutien de l'armée. Le général d'armée de l'air Francisco Yanez a, dans une vidéo, appelé les militaires à faire défection mais, pour l'heure, son appel n’a pas été suivi d’effets.

Delphine Liou avec AFP, Reuters