BFM Business

Pétrole : Chute du cours plombé par l'emploi américain

-

- - AFP

Les cours du brut, déjà en repli après les annonces de la BCE et la balance commerciale chinoise, ont accentué leur repli à la suite du rapport sur l’emploi américain.

Comme Wall Street et les bourses européennes, le pétrole a chuté. Les cours du brut, déjà en repli après les annonces de la BCE et la balance commerciale chinoise, ont accentué leur repli à la suite du rapport sur l’emploi américain qui ravive les inquiétudes concernant l’économie mondiale et la baisse de la demande. Le Brent perd plus de 2,5% sous 65 dollars le baril et le brut léger américain (WTI) abandonne près de 3% à 55 dollars.

Dans le détail, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a clôturé à 65,74 dollars à Londres, en baisse de 56 cents. A New York, le baril américain de WTI pour le contrat d'avril a cédé 59 cents à 56,07 dollars. "Les chiffres économiques en provenance de Chine et des Etats-Unis ont ravivé quelques inquiétudes parmi les investisseurs quant aux risques de récession qui pèsent actuellement", a réagi Mike Lynch de SEER.

L'appétit de la Chine pour le brut reste gargantuesque, avec 39,23 millions de tonnes importées en février. Si les importations sont en légère baisse par rapport à janvier (42,6 millions de tonnes) en raison d'un effet calendaire, elles grimpent nettement par rapport à février 2018 (32,26 millions de tonnes). "Nous pensons que la vigueur des importations de pétrole s'explique par la nécessité de constituer des réserves pour de nouvelles raffineries", ont commenté les analystes de Capital Economics. Mais le marché s'est davantage focalisé vendredi sur les importations tous produits confondus, qui ont chuté en février de 5,2% par rapport à l'année précédente. "Les données des douanes chinoises étaient très mauvaises, elles sont venues décupler les craintes sur la croissance mondiale", a résumé Stephen Brennock, analyste chez PVM.

Egalement source d'inquiétudes pour les investisseurs, l'effondrement surprise en février des créations d'emplois aux Etats-Unis, reflétant le contre-coup du "shutdown" de l'administration le mois d'avant mais aussi les difficultés de plus en plus grandes des entreprises à pourvoir des emplois. Les cours du brut ont plongé peu après la publication de ce rapport, avant progressivement de se ressaisir en cours de séance pour finir en petite baisse. 

La rédaction avec AFP