BFM Business

Automobile électrique : une croissance toujours exponentielle

Malgré un marché de taille encore réduite, les dynamiques de croissance de l'automobile électrique restent spectaculaires.

Malgré un marché de taille encore réduite, les dynamiques de croissance de l'automobile électrique restent spectaculaires. - KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Même si on reste sous les 3% du parc automobile mondial, le rythme de croissance de l'automobile électrique reste spectaculaire selon les derniers chiffres de l'agence Bloomberg.

L'automobile électrique franchit un nouveau cap au niveau mondial. Selon les dernières données de l'agence Bloomberg, le parc électrique total est désormais d'un peu plus de 4 millions de véhicules, sur les 7 ans et demi écoulés. Certes, il représente encore un peu moins de 3% d'un marché mondial évalué à près de 590 millions d'unités. 

Mais le rythme de croissance reste extrêmement dynamique. L'agence note que si 5 ans ont été nécessaires pour écouler l'avant-dernier million de véhicules, le dernier million aura été écoulé sur les 6 derniers mois seulement ! Ce qui fait de l'automobile électrique le seul segment de forte croissance, au milieu d'un marché automobile global qui plafonne et qui décroît sur plusieurs régions-clé, notamment la Chine.

Indicateurs dynamiques 

L'agence Bloomberg retient un chiffre particulièrement parlant, celui des ventes automobiles de juin 2017 à juin 2018. Période qui constitue sans doute le tournant le plus important en la matière. Si l'on compile les données des marchés européen, nord-américain, japonais et chinois, les ventes automobiles toutes énergies confondues auront augmenté d'1,1 million de véhicules. Et sur ce total, plus de la moitié, 565.000, étaient des modèles électriques.

C'est donc l'indicateur-clé qui va guider les choix des constructeurs pour l'avenir : la part de croissance du marché assurée par l'automobile électrique. Sur un rythme de croissance normalisé, Bloomberg l'évalue à 23% en moyenne, et même quasiment 50% sur le seul marché chinois. 

Période de transition toujours porteuse

Des dynamiques de fond à surveiller, l'agence Bloomberg notant que même si les chiffres globaux sont les plus regardés par les industriels, "en période de transition comme celle que vit l'automobile, c'est du côté des indicateurs dynamiques qu'il faut consulter et décortiquer pour avoir la meilleure vision".

Des chiffres qui vont rester sur cette tendance, tant que le marché reste animé par les subventions publiques en faveur des véhicules propres, par les politiques menées à l'échelon mondial pour limiter la pollution et les emissions de CO², ainsi que la mise en place de nouvelles normes. Les dizaines de milliards de dollars engagés par les constructeurs seront également de puissants soutiens à cette dynamique.

L'investissement en infrastructures va-t-il suivre?

En revanche, un autre indicateur pourrait également jouer ces prochaines années, celui des investissements en infrastructure de recharge. Une autre dynamique nécessaire à la poursuite de la croissance de l'automobile électrique, et qui devra suivre le même rythme, afin de ne pas l'entraver et devenir un obstacle. 

Selon le cabinet Mc Kinsey, sur les mêmes régions étudiées, le besoin d'investissement à horizon 2030 atteint 50 milliards de dollars, pour un nombre de points de recharge qui doit être multiplié par 10 en 10 ans.