BFM Business

Allemagne : perspectives moroses pour l'économie 

Le moral des investisseurs allemands plonge à -21,1 points au mois de juin.

Le moral des investisseurs allemands plonge à -21,1 points au mois de juin. - Wolfgang Kumm / dpa / AFP

Dans son rapport mensuel, la Bundesbank prévient: l’économie allemande va rester à la peine tout au long du premier semestre 2019.

Les mauvaises nouvelles économiques s'amoncellent pour l'Allemagne. Il y a quelques jours, le ministre des Finances allemand avait alerté ses collègues sur le fait qu'il faudrait trouver 5 milliards d’euros par an d’ici à 2023, aujourd'hui, c'est la Bundesbank qui met en garde. Dans son rapport mensuel, elle affirme que l’économie allemande va rester à la peine tout au long du premier semestre 2019. En effet, la première économie d’Europe a stagné au quatrième trimestre 2018, faisant craindre un ralentissement plus important qu’initialement anticipé avec un risque de contagion au reste du continent.

La faiblesse des commandes à l’industrie, la détérioration des indicateurs de sentiment et le ralentissement des investissements rendent peu probable une embellie pendant les mois d’hiver, note la banque centrale. “Tout cela suggère que le rythme sous-jacent de l’économie restera modéré au moins jusqu’à la fin du premier semestre”, écrit-elle. “Mais il n’y a aucun signe montrant que ce ralentissement va se transformer en retournement prolongé.”

Les exportations automobiles, qui avaient freiné la croissance fin 2018, commencent à revenir à la normale, le marché du travail reste sain et l’évolution des salaires milite pour une reprise de la consommation, souligne le rapport.

La politique budgétaire du gouvernement apportera aussi un soutien, ajoute-t-il. L’économie allemande pourrai tout de même entrevoir un possible rebond au deuxième semestre selon ce rapport.