BFM Business

Valls: le plan de restructuration d'Air France "peut être aujourd'hui évité"

Devant les députés, le Premier ministre a assuré, ce mercredi 14 octobre, qu'Air France pouvait revoir sa copie concernant son plan qui prévoit 2.900 suppressions de postes. La clef pour cela reste le dialogue social.

Manuel Valls tente de rassurer sur le dossier Air France. Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le Premier ministre devant les députés que la compagnie aérienne pourrait revoir sa copie concernant son plan de restructuration qui prévoit la suppression de 2.900 postes.

"Nous nous pensons que ce plan peut être aujourd'hui évité si le dialogue social s'approfondit, c'est le cas depuis quelques jours et qu'on puisse avancer avec l'ensemble des professions qui travaillent à air France", a-t-il déclaré devant les députés.

Air France doit "se moderniser"

"Le dialogue social est la meilleure solution pour permettre demain à la compagnie d'affronter les grands défis du monde", a ajouté le Premier ministre, qui avait rappelé au préalable la nécessité pour Air France de "se moderniser, de s'adapter" à la concurrence.

Sa collègue du gouvernement, la ministre de l'Ecologie et des Transports Ségolène Royal s'était montrée un brin plus offensive ce matin sur BFMTV-RMC. Elle a suggéré à la compagnie de suspendre le plan de restructuration.

J.M. avec Reuters