BFM Business

Thales pourrait décrocher le contrat de l'année avec le métro de Londres

Thales serait sur le point de remporter un mégacontrat portant sur la modernisation de quatre lignes du métro de Londres (image d'illustration).

Thales serait sur le point de remporter un mégacontrat portant sur la modernisation de quatre lignes du métro de Londres (image d'illustration). - ANdrew Cowie - AFP

Le groupe français d'électronique serait, selon La Tribune, en passe de remporter un colossal contrat de 1 milliard d’euros portant sur la modernisation de quatre lignes du métro de Londres.

La signature pourrait intervenir "de façon imminente". Selon La Tribune ce mardi 28 juillet, Thales serait sur le point de signer un contrat de 1 milliard d'euros avec le métro de Londres (le London Underground), portant sur la modernisation de quatre lignes, avec notamment l'installation d'une nouvelle signalisation ferroviaire.

En cours depuis 18 mois, les discussions avec le groupe français ont débuté au moment où London Undergound a mis fin à son contrat avec le canadien Bombardier en 2013, rapporte le site d’information économique.

Contacté par l'agence britannnique Reuters, Thales a refusé de commenter ces informations.

"Projet titanesque"

"C’est un projet titanesque", explique une source à La Tribune. Ce contrat pèserait en effet plus lourd en valeur, pour le groupe d'électronique de défense, que ceux de chacun des contrats Rafale récemment remportés en Egypte et au Qatar, souligne le site d’information économique. Et de rappeler les propos du PDG de Thales, Patrice Caine, qui avait prévenu en juin : "Pour la première fois depuis plus de dix ans, il se pourrait que le premier contrat du groupe en valeur soit en 2015 un contrat civil. Ce serait très symbolique de la nouvelle dynamique de Thales sur les marchés civils, axe stratégique de croissance et de développement du groupe".

Rendre plus rapides quatre lignes

Il ne s’agirait pas de la première collaboration entre Thales et le métro de Londres. L’électronicien a déjà modernisé la Northern line, en 2013, installant son système de signalisation SelTrac -qui contrôle automatiquement la circulation des trains sur la ligne- sur un tronçon de huit kilomètres, entre les stations de Highgate et de High Barnet.

Le métro de Londres a confirmé, en mars, son intention de moderniser quatre lignes -Circle, Metropolitan, District et Hammersmith & City- représentant environ 40% du réseau, selon The Guardian. L’enjeu des travaux: rendre les services plus fréquents et plus rapides et permettre toutes les heures à des dizaines de milliers d’usagers supplémentaires d’emprunter le métro. "Le système sera installé par Thales", écrivait alors le quotidien britannique, "bien que les détails de la transaction n'aient pas été finalisés ou annoncés". 2022 était alors la date avancée pour la livraison de ce nouveau système de contrôle des trains.

V.R.