BFM Business

SNCM: les marins ont finalement suspendu la grève

La CGT SNCM veut être reçue par Manuel Valls ce matin.

La CGT SNCM veut être reçue par Manuel Valls ce matin. - -

Au lendemain de l'annonce d'un accord entre les syndicats de la SNCM et la direction de la compagnie maritime, la CGT a suspendu la grève des marins, ce 10 juillet.

La crise est en voie de résolution. Les marins grévistes de la SNCM ont voté, ce jeudi 10 juillet, la suspension du mouvement, en assemblée générale à huis clos à laquelle ont assisté environ 200 marins sur le Danielle Casanova, l'un des bateaux de la compagnie maritime en difficulté.

Une peu plus tôt, la CGT, syndicat majoritaire de la compagnie maritime, "exigeait" d'être reçu par le Premier ministre Manuel Valls. Le délégué syndical de la centrale veut une rencontre "dans les heures qui viennent". 

"Notre exigence, c'est que [Manuel Valls] doit recevoir les organisations syndicales dans les heures qui viennent. On a besoin de clarification de sa part. Il doit revoir sa position antirépublicaine, qui renie le dialogue social", a-t-il déclaré.

Cette décision intervient après qu'un compromis a été trouvé entre syndicats et actionnaires de la compagnie en difficulté trouvé mercredi soir, au 16e jour du conflit.

Une alternative au redressement?

A l'issue d'une réunion entre direction et grévistes, assistés d'un médiateur, les syndicats ont obtenu quatre mois de répit pour proposer une solution alternative au redressement judiciaire, pourtant souhaité par l'actionnaire principal, Veolia, et le gouvernement.

Les représentants du personnel ont également obtenu que les 60 millions d'euros de dédommagement obtenus après l'avarie du paquebot Bonaparte soient utilisés pour faire tourner la SNCM pendant cette période. Non plus pour financer un plan social, comme le souhaitait la direction.

Le Kalliste, le paquebot de la Méridionale bloqué au port depuis une semaine, a été libéré mercredi soir.

N.G. avec AFP