BFM Business

SNCM: Gaudin (UMP) veut "faire taire Bruxelles"

La SNCM a été condamnée par Bruxelles à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques.

La SNCM a été condamnée par Bruxelles à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques. - -

Le sénateur-maire de Marseille s'est entretenu avec Manuel Valls afin que le gouvernement s'oppose aux "demandes exorbitantes" de remboursement d'aides publiques de la SNCM.

Le dossier SNCM n'en finit plus d'inquiéter Jean-Claude Gaudin. Le maire de Marseille fraîchement réélu a ainsi déclaré, vendredi 3 mai, avoir de nouveau sollicité l'Etat à ce sujet.

Le sénateur-maire UMP, qui a rencontré "en tête à tête" le Premier ministre Manuel Valls à Paris mercredi, en a "profité pour lui parler de la SNCM" et demandé que "le gouvernement de la République française fasse taire Bruxelles sur les demandes exorbitantes de remboursement, soi-disant, de ce qu'on doit pour la SNCM", a-t-il affirmé devant la presse.

Gaudin veut mettre la pression sur Veolia

Jean-Claude Gaudin souhaite également que "le gouvernement force un peu Veolia (qui contrôle 50% de Transdev, actionnaire principal de la compagnie, NDLR) à aider un peu plus, compte tenu que Veolia a bénéficié de nombreux marchés publics de la ville de Marseille et de la communauté urbaine", a ajouté l'élu lors d'une conférence de presse sur les élections européennes.

La SNCM, dont le siège est à Marseille, a été condamnée par Bruxelles à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques jugées illégales, liées à sa privatisation en 2006 et à la délégation de service public (DSP) de desserte Corse-continent de 2007 à 2013.

Y. D .avec AFP