BFM Business

Scandale Volkswagen: un ingénieur inculpé aux États-Unis

Le scandale qui a touché Volkswagen fait l'objet d'une enquête pénale aux États-Unis.

Le scandale qui a touché Volkswagen fait l'objet d'une enquête pénale aux États-Unis. - Paul J. Richards - AFP

James Liang, un ingénieur du groupe basé à Wolfsburg, serait "directement impliqué" dans le développement des logiciels truqueurs utilisés pour masquer les émissions de CO2.

Les conséquences judiciaires du scandale Volkswagen se précisent. Un ingénieur du groupe, James Liang, a en effet été inculpé vendredi aux États-Unis. Il est accusé d'être "directement" impliqué dans le développement de logiciels truqueurs ayant permis au groupe allemand de contourner les lois anti-pollution américaines, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

James Liang était basé à Wolfsburg en Allemagne, où se trouve le siège de Volkswagen (VW), selon une plainte de l'État de New York déposée en juillet. Il devrait plaider coupable et accepter de coopérer avec les autorités américaines qui mènent une enquête pénale contre Volkswagen, a ajouté cette source sous couvert d'anonymat.

Une "conspiration" pour les autorités américaines

"Lorsqu'il travaillait dans le développement du diesel, (James) Liang faisait partie d'une équipe d'ingénieurs qui a développé le moteur (truqueur) "EA 189" qui était conçu pour se conformer aux nouvelles règles draconiennes américaines en termes d'émissions de véhicules diesel", selon l'acte d'accusation.

Le but de "cette conspiration était pour (James) Liang et ses co-conspirateurs de s'enrichir et d'enrichir illégalement VW", assènent les autorités américaines.

James Liang est principalement accusé d'avoir participé à la conception du logiciel truqueur ayant été installé sur les modèles VW Jetta années modèles 2009 à 2015 et VW Golf années modèles 2010-2015.

Il risque une peine de prison maximale de 5 ans et une amende pouvant aller jusqu'à 250.000 dollars mais sa décision de plaider coupable pourrait atténuer la sentence.

Y.D. avec AFP