BFM Business

Renault: les discussions doivent être "loyales", selon Michel Sapin

BFM Business

Michel Sapin, le ministre du Travail, a déclaré mercredi qu'"il ne devait pas y avoir de chantage" dans la négociation entre la direction de Renault et les syndicats. Cette dernière porte sur un éventuel accord de compétitivité. Il prend ainsi le relais d'Arnaud Montebourg hier, qui avait employé les mêmes termes.

Les discussions doivent être "loyales" et "tous les moyens ne sont pas bons" pour négocier, a estimé Michel Sapin sur RTL. Mardi, trois syndicats ont affirmé que la direction du groupe automobile menaçait de fermer deux sites en France si aucun accord de compétitivité n'est trouvé. Ce qu'a démenti la direction.

BFMbusiness.com