BFM Business

Renault et Nissan devraient bientôt renforcer leurs synergies

Renault et Nissan veulent renforcer leurs synergies

Renault et Nissan veulent renforcer leurs synergies - -

Selon l'agence de presse Reuters, les deux partenaires souhaitent doubler leurs synergies. En revanche une évolution de la structure du partenariat n'est pas d'actualité.

Nouvelle étape dans l'alliance Renault-Nissan. Renault a 43% de Nissan qui détient 15 % du groupe français. Pas question pour l'instant que cela évolue dans un sens ou dans l'autre, malgré les rumeurs qui ont dopé le cours de Bourse de Renault ce lundi 15 octobre.

En revanche, les synergies, principales raison de cette alliance, elles, doivent se renforcer. Le but atteindre les 4 milliards d'euros de synergies en 2016, contre deux aujourd'hui, afin de faire face à un contexte de plus en plus difficile.

C'est la feuille de route dressé par Carlos Ghosn à ses cadres, confirme une source interne chez Renault. Officiellement, le constructeur français a juste admis que le montant des synergies "était voué à être de plus en plus conséquent au fil du temps".

Montée en puissance de la holding et développement des usines communes

Le PDG de Renault-Nissan veut accélérer les synergies dans tous les domaines. A commencer par une montée en puissance de la holding Renault-Nissan, basée aux Pays Bas. Cette holding gère aujourd'hui les deux co-entreprises en charge des achats et de l'informatique. 

L'autre piste logique serait de poursuivre le développement d'usines communes. Après le site de Tanger, de nouvelles usines conçues pour l'une et l'autre des marques permettraient de réduire considérablement les investissements.

Mathieu Sevin