BFM Business

PSA réouvre les négociations avec les syndicats sur le volet social de son redressement

BFM Business

La pression était trop forte. Selon plusieurs syndicats, la direction de PSA Peugeot Citroën a accepté ce jeudi 25 octobre l'ouverture de négociations sur le volet social de son plan de restructuration qui prévoir la suppression de 8 000 postes.

Ces négociations étaient pour le moment suspendues, PSA attendant les conclusions du rapport du cabinet privé Secafi sur l'état de santé financier du groupe automobile.

"C'est un tournant, un pas dans le dialogue: la direction a accepté, comme on lui réclamait, de négocier le volet social, l'accompagnement des salariés pour qu'aucun ne se retrouve à Pôle Emploi", a déclaré à l'AFP Tanja Sussest du SIA en marge du comité central d'entreprise extraordinaire au siège de PSA à Paris.

BFMbusiness.com et AFP