BFM Business

PSA fait du low cost sans le dire

Avec la C-Elysée et la Peugeot 301, PSA compte gagner des parts de marché en Chine (Photo : DR)

Avec la C-Elysée et la Peugeot 301, PSA compte gagner des parts de marché en Chine (Photo : DR) - -

Pour réduire sa trop grande dépendance au marché européen, la marque met un coup d'accélérateur les pays émergents. Une stratégie qui n’est pas sans évoquer celle de Renault au moment du lancement de la Logan.

Citroën se lance dans le low cost, mais ne le dit pas comme ça. La marque commercialisera deux modèles sur les marchés émergents dans les prochains mois. Deux véhicules d’entrée de gamme dont le développement à moindre coût permet au constructeur de conserver des marges.

La C-Elysée, par exemple, est assemblée sur une base technique déjà largement amortie chez PSA. Et de nombreuses pièces de sa carrosserie sont reprises sur des modèles précédents. Exactement comme pour la Logan de Dacia.

De hautes ambitions en termes de volumes

Toutefois Frédéric Banzet, directeur général de Citroën, le martèle : "Ce n’est pas une offre low cost", mais bien un modèle "au cœur du segment de la berline milieu de gamme, au style très élégant". Pour étayer ce discours, la marque souligne que la C-Elysée sera disponible avec des finitions dignes des gammes supérieures. Mais au même moment, le groupe annonce qu’il ne commercialisera aucun des deux modèles en Europe pour ne pas créer d'attente et ne pas remettre en cause sa stratégie de montée en gamme sur ce marché...

Avec sa une cousine la Peugeot 301, la C-Elysée doit donc permettre à PSA de gagner des parts de marché dans les pays émergents. Tout particulièrement en Chine, qualifiée de "priorité n°1" par Fréderic Banzet. Mais aussi en Russie et dans certains pays du bassin méditerranéen, "au Maghreb, en Turquie" précise le directeur général de Citroën.

Pour chacun de ces modèles, le groupe affiche des ambitions en termes de volumes de l’ordre de 100 000 ventes annuelles dès 2013. Si l’objectif est atteint, ces deux véhicules deviendraient les plus vendus dans chacune des deux marques.

Mathieu Sevin et BFMbusiness.com