BFM Business

PSA confirme des négociations avec des futurs partenaires

PSA va bien élargir son capital au Chinois Dongfeng et à l'Etat Français.

PSA va bien élargir son capital au Chinois Dongfeng et à l'Etat Français. - -

Le constructeur français a confirmé, ce lundi 14 octobre, qu'il négociait bien des partenariats, mais que ceux-ci n'étaient pas arrivés à "maturité".

La direction de PSA a confirmé, ce lundi 14 octobre, qu'elle négociait bien des "partenariats", mais que ceux-ci n'étaient pas arrivé à "maturité".

L'annonce d'une éventuelle augmentation de capital, à laquelle devrait participer le Chinois Dongfeng mais aussi l'Etat français, n'est donc pas encore d'actualité.

"Comme évoqué lors de sa dernière communication financière, PSA Peugeot Citroën confirme étudier des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, ainsi que les modalités de financement qui les accompagneraient", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Un désengagement d'EDF pour monter au capital de PSA?

Ce week-end a en effet été marqué par de nombreuses spéculations autour de l'entrée du Chinois Dongfeng au capital du constructeur français. Samedi 12 octobre, l'agence de presse Reuters a ainsi parlé d'une augmentation de 3 milliards d'euros, dont 1,5 milliard pour Dongfeng et autant pour l'Etat français.

Reste à savoir où l'Etat compte puiser pour trouver ce milliard et demi. Une rumeur persistante fait état d'une possible vente de parts dans EDF, pour financer cette prise de participation.

Si PSA choisissait effectivement de faire appel à des investisseurs extérieurs, cela signifierait également que la famille Peugeot verrait son pouvoir de décision considérablement amoindri. Une chose est sûre, les prochains jours devraient s'avérer décisifs pour PSA.

Conséquence de ces spéculations, le titre Peugeot dégringolait à la Bourse de Paris peu après l'ouverture, de près de 9%.

|||sondage|||1250

Y. D.