BFM Business

PSA arrêtera la production à Aulnay fin octobre

L'usine d'Aulnay fermera définitivement en 2014.

L'usine d'Aulnay fermera définitivement en 2014. - -

La direction du groupe a indiqué, ce vendredi 30 août, qu'elle arrêtera en octobre la production de voitures sur le site. Il sera consacré aux pièces détachées. La fermeture définitive de l'usine est prévue pour 2014.

Le début de la fin se précise pour le site d'Aulnay. La direction de PSA a indiqué, ce vendredi 30 août, que l'entreprise arrêtera d'y produire des véhicules en octobre prochain.

Le constructeur automobile continuera toutefois de fabriquer des pièces détachées, ont précisé la direction dans un communiqué transmis à l'AFP. Elle explique cette décision par un manque d'effectifs sur la chaîne de montage qui permet d'assembler les Citroën C3 alors que la moitié des salariés, soit quelque 1.400 personnes, a déjà été reclasséé en interne ou trouvé un nouvel emploi ailleurs.

"Le groupe ayant donné la priorité au reclassement, seul un poste sur cinq est actuellement occupé dans l'atelier montage", le coeur de l'usine qui employait à lui seul 1.200 des 3.000 salariés du site avant l'annonce de sa fermeture en juillet 2012.

Pas de "licenciements secs"

La fermeture définitive de l'usine d'Aulnay-sous-bois doit survenir en 2014. En avril dernier, un couac dans la communication de l'entreprise avait eu lieu. Le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste de Châtillon, évoquait alors une possible fermeture du site dès cette année, ce que le groupe a démenti.

La fermeture de l'usine d'Aulnay fait partie du plan de restructuration de PSA qui prévoit plus de 11.200 suppressions d'emploi entre mai 2012 et mai 2014. Le président du directoire de PSA, Philippe Varin avait promis que ce plan ne donnerait pas lieu "à des licenciements secs".

PSA tente de redresser sa situation, l'entreprise brûlant 100 millions d'euros de liquidités par mois. Les résultats du premier semestre, publiés en juillet dernier, démontraient une première amélioration.

J.M. avec AFP