BFM Business

Pourquoi Renault n'a pas perdu la bataille de Russie

L'atout de Renault en Russie, c'est Avtovaz

L'atout de Renault en Russie, c'est Avtovaz - Alexey Druzhinin - AFP

Le marché automobile russe est en pleine déconfiture avec des ventes qui continuent à s'effondrer. Mais le constructeur a un atout dans sa manche.

Le marché automobile russe est à l'arrêt. Les ventes de voitures devraient de nouveau reculer cette année, de plus de 30%. À l'exception de Porsche, tous les constructeurs sont à la peine. Y compris les français PSA et Renault.

Cette situation est évidemment préoccupante. En 2014, la ventes avaient déjà baissé de 10,3%. Et les experts tablaient plutôt sur une chute de 25% en 2015. Mais elle devrait rapidement tourner à l'avantage de Renault.

Renault continue d'investir

Car la force de l'entreprise pilotée par Carlos Ghosn en Russie c'est Avtovaz. En prenant le contrôle du propriétaire de Lada, le groupe français est depuis considéré comme un acteur local. Cette reprise en main a surtout permis à Renault de prendre la contrôle de la ville usine de Togliatti. Un site situé à 1.000 kilomètres au sud-est de Moscou capable d'assembler 750.000 véhicules par an.

Du coup, malgré la crise du marché russe, Renault continue d'investir. Le groupe lancera l'an prochain un nouveau modèle. De quoi donner un coup de fouet aux ventes. Sans oublier que la dégringolade du rouble par rapport à la plupart des grandes devises rend l'industrie russe très compétitive. De quoi utiliser les chaines de montages de Togliatti pour exporter vers l'Eurasie et de ses 4,5 milliards d'habitants.

Mathieu Sévin