BFM Business

Pour sa nouvelle suite first, Emirates s’inspire de la Classe S de Mercedes

VIDÉO - La compagnie aérienne de Dubai a dévoilé le nouvel aménagement de ses Boeing 777. Le plus gros effort est porté sur les six suites "first" qui doivent lui permettre de rester dans la compétition avec Qatar Airways, Etihad et Singapore. Une course vers toujours plus de luxe.

Il ne manquait plus qu’Emirates. Après Etihad Airways et son "appartement" dans le ciel, Qatar Airways et ses étonnantes suites business modulables et Singapore Airlines qui, dans ses A380, propose des lits doubles en First et en Business, la compagnie de Dubai a dévoilé ce lundi le nouvel aménagement de ses Boeing 777 qui fait la part belle aux passagers prêts à débourser plusieurs milliers d'euros pour leur billet.

C’est surtout dans la première partie de la cabine, qui est dédiée aux passagers voyageant en first, que le changement est impressionnant. Pour se démarquer de ses concurrents, Emirates assure s’être inspiré de la plus luxueuse des Mercedes, la Classe S: "C’est la première fois qu’un produit Emirates est à ce point influencé par une autre marque de luxe" écrit ainsi Tim Clark, le PDG de la compagnie avant d’ajouter: "C'est un choix naturel car Emirates et Mercedes-Benz ont le même attachement inébranlable à ces petits détails qui font la différence, à une qualité sans compromis, avec cette volonté de repousser toujours plus loin les limites".

Un siège qui peut se mettre en position "gravité zéro"

Les deux sociétés ont d’ailleurs signé un partenariat au terme duquel Emirates s’est engagé à n’utiliser que des Mercedes Classe S pour transporter "gratuitement" tous ses passagers voyageant en first, tant à leur arrivée à Dubaï qu'avant leur départ de l'émirat.

Autre privilège, les six suites qui leur sont réservées à bord des 777 réaménagés se ferment désormais totalement du sol au plafond grâce à une porte coulissante, assurant à chaque passager une intimité absolue dans ce cocon de 3,7 m². Le siège-lit en cuir offre une grande variété de positions. Emirates affirme même avoir été inspiré par la technologie de la NASA avec une position inédite baptisée "gravité zéro", où le passager a le sentiment de ne plus rien peser.

Autre petite touche propre à la compagnie de Dubai. Elle met à la disposition de chaque passager de ses suites first une paire de jumelles pour admirer le paysage depuis le hublot. De même, le pyjama qui leur est offert est confectionné dans un tissu intégrant des cosmétiques hydratants.

Premier vol le 1er décembre

Pour se différencier de la concurrence, Emirates a également investi de façon conséquente dans les sièges de sa cabine business intégralement habillés de cuir. Autre petite touche inédite: un mini-bar personnel, privilège jadis réservé aux passagers de la first.

Pour découvrir ce nouvel aménagement, il faudra réserver sur les vols desservant Genève ou Bruxelles depuis Dubaï, les deux lignes choisies par Emirates pour les premières rotations de ses A777 réaménagés. Premier vol le 1er décembre. L'aller-retour en première coûte au mieux 5224 euros pour un Bruxelles-Dubaï et 7156 euros pour un Genève-Dubaï.

Emirates exploite aujourd'hui 165 Boeing 777 et en a commandé 164 autres. De même qu'elle exploite la plus grande flotte d'Airbus A380 du monde, la compagnie est aussi, de loin, le premier acheteur du best-seller de Boeing.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco