BFM Business

Pour les "cars Macron", l'été 2016 a été un franc succès

Les opérateurs ont continué à augmenter leurs tarifs, la recette moyenne par voyageur passant à 14 euros pour une moyenne de 342 km.

Les opérateurs ont continué à augmenter leurs tarifs, la recette moyenne par voyageur passant à 14 euros pour une moyenne de 342 km. - Kenzo Tribouillard-AFP

Durant l'été 2016, les "cars Macron" ont transporté 2 millions de passagers, soit 46% de taux de remplissage. La recette moyenne par passager a augmenté selon l'Arafer, le régulateur de la route et du rail, sur fond de concentration accélérée entre les autocaristes.

Leur première saison estivale entière a permis aux "cars Macron" d'afficher des indicateurs au beau fixe. Propice aux déplacements, le troisième trimestre a vu deux millions de passagers (+33%) emprunter les cars Macron en juillet, août et septembre 2016, soit 40% des 5,35 millions de voyageurs transportés depuis l'ouverture du marché en août 2015, selon l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).

L’offre en sièges-kilomètres des trois principaux acteurs du marché (FlixBus 49% de l’offre, Ouibus 32%, Eurolines-Isilines 19%) a progressé mais à un rythme moins soutenu que la fréquentation, "ce qui a permis aux transporteurs d’améliorer à nouveau le taux de remplissage de leurs autocars: il est passé de 30% en début d’année à près de 47% au 3ème trimestre 2016" constate l'Arafer.

Une fois passée l'euphorie de l'ouverture du marché, il y a un an, les autocaristes ont continué à relever leurs tarifs. La recette moyenne par voyageur a augmenté de près de 10% à environ 14 euros HT pour un trajet moyen de 342 kilomètres. La recette moyenne par passager aux 100 kilomètres continue, elle, de progresser : 4 euros HT, soit 30 centimes d’euros supplémentaires aux 100 kilomètres par rapport au trimestre précédent (elle avait progressé dans les mêmes proportions entre le 1er et le 3ème trimestre 2016).

Cette hausse des prix associée à la hausse de fréquentation explique la nouvelle hausse du chiffre d’affaires du secteur qui s’élève à 27,7 millions d’euros: +46% par rapport au 2ème trimestre 2016. Depuis l’ouverture du marché, en août 2015, le chiffre d’affaires cumulé des opérateurs s’établit à 68 millions d’euros.

Le troisième trimestre a aussi vu le marché se concentrer, passant de cinq à trois autocaristes: les activités commerciales de Megabus en Europe continentale ont été rachetées par FlixBus tandis que Starshipper est passé sous franchise Ouibus.

Plan social en cours chez Megabus France

Par ailleurs, le gendarme du rail et de la route indique qu'"au cours de la saison estivale propice aux déplacements de longue distance, les autocaristes ont continué à ouvrir de nouvelles destinations sur l'Hexagone: 205 nouvelles liaisons (+28%) ont été créées, portant à 1.310 le nombre total de liaisons commercialisées qui relient près de 210 villes".

Il existe désormais "300 liaisons sur lesquelles au moins deux autocaristes se font concurrence, ce qui représente un quart du réseau, comme aux trimestres précédents", relève le régulateur. De même, une offre de liaisons routières de moins de 100 kilomètres s’est concrétisée au 3ème trimestre, avec 42 liaisons commercialisées à fin septembre 2016, explique l'Arafer.

Enfin, les créations d’emplois se poursuivent: au 30 septembre 2016, le secteur employait près de 2.050 équivalents temps plein (soit environ 50 ETP supplémentaires sur le 3e trimestre). Le plan social en cours chez Megabus France risque cependant de ternir ce tableau de l'emploi.

Le Top 6 des liaisons les plus fréquentées durant l'été 2016

Le régulateur a dressé le classement des liaisons les plus populaires, fréquentées au cours de l'été 2016. Toutes partent ou arrivent à Paris :

- Lille-Paris (236 km) : 3 opérateurs, 110.700 passagers, +15% (par rapport au 2e trimestre 2016)

- Lyon-Paris (479 km) : 3 opérateurs, 98.950 voyageurs, +6%

- Paris-Rouen (130 km) : 3 opérateurs, 70.000 passagers, +12%

- Paris-Rennes (383 km) : 3 opérateurs, 56.500 passagers, +20%

- Paris-Toulouse (684 km) : 3 opérateurs, 56.050 passagers, +14%

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco