BFM Business

Nouveau coup de frein pour le marché automobile chinois en 2019

Après quatre années de ventes en chute libre, le groupe français pourrait fermer deux usines et licencier la moitié de ses employés dans le pays, selon l’agence Reuters.

Après quatre années de ventes en chute libre, le groupe français pourrait fermer deux usines et licencier la moitié de ses employés dans le pays, selon l’agence Reuters. - GREG BAKER / AFP

Pour la deuxième année consécutive, les ventes se replient fortement et le pessimisme est de mise pour cette année.

Nouveau coup de mou pour le premier marché mondial de l'automobile. Les ventes en Chine se sont en effet repliées de 7,5% en 2019 (après -6% en 2018) avec 11 mois sur 12 en baisse. Seule exception notable, le mois de juillet, avec une hausse de 5% des ventes uniquement due à une grande campagne de rabais, initiée par les constructeurs pour liquider un peu de leur stocks.

Différents facteurs expliquent cette tendance lourde: croissance en berne, fin des mesures incitatives en faveur des véhicules propres, et toujours l'épée de Damoclès de la guerre commerciale.

Chez les étrangers, seul Mercedes tire son épingle du jeu

Pas de quoi ramener le consommateur chez les concessionnaires, que ce soit pour les constructeurs locaux comme pour les fabricants étrangers. Si Daimler-Mercedes est le seul à progresser avec des ventes en hausse de 6%, General Motors a annoncé une baisse de 15% de ses ventes en Chine en 2019 et Ford un recul de 2,3%. Surtout, les deux américains notent que la pression va même persister ces prochains mois. Pas de quoi faire de ce marché un vrai relais de croissance pour ces acteurs.

La recomposition du marché devrait en effet se poursuivre à marche forcée. Mais selon les experts, si 2020 devrait marquer une troisième année de baisse consécutive, cette dernière ne devrait atteindre que 2%, notamment grâce aux renouvellements de gamme des constructeurs locaux. Sans oublier Tesla dont la Giga Factory vient d'ouvrir dans le pays, et qui devrait produire à terme 3.000 Model 3 par semaine dans le pays.

Mais la baisse des subventions accordées pour l'achat d'un véhicule électrique pourrait lourdement pénaliser les ventes de ces automobiles dans l'empire du Milieu.

OC et Antoine Larigaudrie