BFM Business

Mercedes voit grand pour ses petites étoiles

Une "petite" et dynamique Mercedes pour une clientèle plus jeune ? La marque y croit, et le résultat est à la fois surprenant et convaincant.

Une "petite" et dynamique Mercedes pour une clientèle plus jeune ? La marque y croit, et le résultat est à la fois surprenant et convaincant. - Antoine Larigaudrie

ON A TESTÉ - Le constructeur de luxe renouvelle sa gamme compacte pour partir à la conquête d'une nouvelle clientèle, et d'un marché de croissance dynamique. Essai.

C'était à l'origine une sorte d'entrée de gamme Mercedes... Désormais c'est un segment à haute valeur ajoutée, qui compte pour la moitié de ses ventes en France, et le quart de ses ventes mondiales ! Les « petites » Mercedes sont en train de devenir une gamme regardée de près, et choyée par un constructeur soucieux de trouver de nouvelles dynamiques de croissance.

Même si les ventes de grandes berlines, de voitures de sport et de SUV se portent toujours bien et restent en croissance sur beaucoup de marchés, notamment l'Amérique et l'Asie, le marché européen devient plus complexe à gérer, notamment face aux durcissements réglementaires en matière d'émissions de CO2, terrain sur lequel Mercedes figure toujours parmi les plus gros émetteurs.

« Voitures de conquête »

Mais il reste de vraies opportunités du côté des voitures moyennes et compactes. De 2 modèles au départ, cette gamme dite « compacte » chez Mercedes est en train de se renouveler en profondeur et de s'étendre. Bientôt 5 modèles seront disponibles, en plusieurs formes de carrosseries, hayon, berline, break, coupé 4 portes et bien sûr... l'indispensable SUV, le tout avec des finitions bien particulières. 

Après la compacte à hayon (Classe A), Mercedes lance une nouvelle version de sa Classe A Berline et du coupé 4 portes CLA, pour donner un coup de fouet dynamique au segment. « Ce sont de vraies voitures de conquête », dit Grégory Delépine, responsable de la communication chez Mercedes Benz France. « On a une clientèle désormais plus jeune, qui est séduite par l'aura de la marque, mais qui veut des véhicules peut-être moins statutaires que les grandes berlines traditionnelles, plus pratiques, avec une identité forte, du design et de la high-tech embarquée » ajoute-t-il. 

Motorisations sobres

C'est cette clientèle que Mercedes vise en priorité avec ces modèles. « Cela nous permet de rajeunir l'âge moyen de notre base de clientèle d'une dizaine d'années... Des personnes qui, en plus, vont rester fidèles à Mercedes par la suite. C'est important, car pour le modèle CLA, par exemple, 70% des clients viennent d'autres marques », remarque Grégory Delépine.

L'autre avantage de ce segment des « petites » Mercedes est d'être équipé de moteurs plutôt sobres. La CLA 200 (modèle essayé ici), est équipée d'un petit moteur d'1,3 litres turbo, développé avec Renault, d'une puissance de 163 chevaux, consommant 5 ou 6 litres au 100km et n'émettant que 120/130 grammes de CO2 au kilomètre, contre une moyenne de 140 pour l'ensemble de la gamme Mercedes. Un atout pour la clientèle particulière visée, mais qui devrait aussi séduire les flottes d'entreprises, d'autant que 2 types de diesel sont aussi disponibles, avec des taux d'émission encore inférieurs.

High-tech et dynamique

Le résultat fini est étonnant à plusieurs titres. Car malgré une taille inhabituellement réduite pour une Mercedes (4,7 mètres, comparable à une Peugeot 508), le niveau de confort intérieur de la CLA 200 est tout à fait à la hauteur de la marque. Mais avec un design tout à fait particulier, et une ambiance futuriste et high-tech... Plus « jeune », qui tranche pour le coup avec celle des berlines plus traditionnelles du constructeur. Ambiance qui se confirme avec les systèmes de bord, commandes vocales (système MBUX), et navigation avec réalité augmentée très réussis.

-
- © Antoine Larigauderie

Sur la route, la CLA 200 est une voiture qui tranche là aussi avec l'image qu'on peut avoir de Mercedes. Elle sera d'un confort et d'une sérénité irréprochables sur autoroute, maniable et pratique en ville... Mais révèle un caractère dynamique et rageur sur les petites routes, une fois le mode Sport activé. Malgré une puissance relativement modérée, une boîte de vitesse un peu brusque parfois et les effets-retard traditionnels du turbo à l'accélération, la CLA 200 surprend totalement par son comportement sportif, sa sonorité, et se révèle très amusante à conduire à rythme soutenu. Une vraie surprise pour ce qui reste une voiture à 4 portes et coffre spacieux...

Mercedes des Millenials ?

Une prouesse rendue possible grâce à une plate-forme commune à toute cette gamme compacte renouvelée, la MFA2, qui permet de partager les qualités de ce châssis avec l'ensemble des autres formats, berline, compacte, break et un SUV à venir. Si chacun des modèles aura sa propre personnalité et sa propre clientèle particulière, ils auront en commun une base technique d'un dynamisme affirmé.

Ces modèles constituent-ils un cocktail inhabituel chez Mercedes? Tout à fait. Et c'est même leur force. A côté de modèles et de segments plus gros, plus statutaires, la marque se dote d'une mini-gamme étoffée qui va constituer une offre très particulière et attrayante, sur un marché des voitures moyennes qui a tendance, lui, à s'uniformiser. Avec une gamme de prix plutôt raisonnable (29.500 euros prix d'appel pour la Classe A Berline, 35.250 euros pour la CLA), la marque à l'étoile a de quoi nourrir de sérieuses ambitions, grâce à ces « Mercedes des Millenials ».