BFM Business

Les véhicules d'occasion, une bouée de sauvetage pour les concessionnaires ?

Les constructeurs proposent aux concessionnaires de privilégier le marché de l'occasion pour compenser la baisse des ventes sur le neuf

Les constructeurs proposent aux concessionnaires de privilégier le marché de l'occasion pour compenser la baisse des ventes sur le neuf - -

La baisse des ventes de véhicules neufs fragilise les concessionnaires. Du coup les constructeurs automobiles leur proposent de privilégier le marché de l’occasion.

Les concessionnaires automobiles sont pris à la gorge. La baisse du marché des véhicules neufs est, en effet, de plus en plus préoccupante. Les derniers chiffres, publiés ce mardi 16 octobre, font état d'une chute sur un an de 10,8% au mois de septembre dans l'Union européenne.

Les concessionnaires sont aux abois et un très grand nombre d’entre eux ne réalisera pas les objectifs de ventes de voitures neuves fixés par leurs constructeurs respectifs.

Garder le réseau de concessionnaires intact en cas de reprise

Face à cette situation ces derniers se montrent plus souples. Nombreux sont ceux qui acceptent que leur concessionnaires privilégient le marché de l'occasion.

Le principal avantage : aider les concessionnaires à réaliser un minimum d'activité et donc éviter leur disparition.Il s’agit de s'assurer que le réseau de distributeur sera opérationnel quand le marché repartira.

Autres moyens mis en place par les constructeurs pour aider le réseau à faire des affaires : multiplier d'un côté les journées portes ouvertes spéciale occasion, et de l'autre les forfaits entretiens.

Mathieu Sevin