BFM Business

Les retraites des pilotes KLM risquent de plomber Air France - KLM

Les pilotes néerlandais bénéficient d'une retraite par capitalisation indexée sur les hausses de salaire des actifs. Un choix qui coûte cher à KLM qui risque de devoir injecter 600 millions d'euros dans leur fonds de pension.

Une petite bombe à retardement menace chez Air France-KLM. Elle concerne plus précisément KLM et le régime de retraite des pilotes néerlandais. Un régime qui pourrait couter très cher au groupe.

Chez KLM, les retraites se font par capitalisation. Les fameux fonds de pension. Avec la baisse des marchés ces dernières années, les rendements sont en baisse.

Lors d'une négociation sociale en 2000, la direction s'est engagée, quoiqu'il arrive, à garantir le niveau des pensions de ses anciens pilotes, des pensions indexées sur les hausses de salaires des actifs et pas sur l'inflation. Ce qui aggrave encore le problème.

Un syndicat de pilotes menace de saisir la justice si KLM ne paie pas

Ce n'est d'ailleurs pas le cas dans les autres grandes compagnies aériennes, britanniques ou américaines par exemple. Selon les derniers chiffrages, pour tenir ses engagements, KLM devrait injecter 600 millions d'euros dans le fonds de pension de ses pilotes.

Inenvisageable pour la direction. Cela suffirait à faire plonger les comptes de KLM et de sa maison-mère dans le rouge. Sauf qu'un syndicat de pilotes menace de saisir la justice pour empêcher KLM de revenir sur ses (généreuses) promesses.

Fabien Chamblanc