BFM Business
Transports

Les compagnies aériennes restent pessimistes pour 2021 malgré un rebond du trafic aux Etats-Unis

UAL Corp, maison mère d'United Airlines, va racheter Continental Airlines pour 3,17 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), une opération qui va donner naissance à la première compagnie aérienne mondiale. /Photo prise le 3 mai 2010/REUTERS/John Gres

UAL Corp, maison mère d'United Airlines, va racheter Continental Airlines pour 3,17 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), une opération qui va donner naissance à la première compagnie aérienne mondiale. /Photo prise le 3 mai 2010/REUTERS/John Gres - -

Selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), les compagnies aériennes ont revu légèrement à la hausse leur prévision de trafic pour 2021, à 43% du niveau de 2019. Elles s'attendent toutefois à enregistrer près de 48 milliards de dollars de pertes.

Malgré l'avancée des campagnes de vaccination et la mise en place progressive de passeports sanitaires pour voyager, le trafic aérien international est encore très loin d'avoir redémarrer.

Les compagnies aériennes ont néanmoins revu leur prévision de trafic en légère hausse. L'Association internationale du transport aérien (Iata) a dit mercredi prévoir pour cette année un trafic aérien mondial à 43% de son niveau d'avant la crise sanitaire, contre une fourchette comprise entre 33 et 38% lors des dernières projections de février.

Les professionnels tablent par ailleurs sur une année encore très difficile sur le plan financier avec des pertes cumulées de 47,7 milliards de dollars. Ces pertes avaient totalisé environ 126,4 milliards de dollars en

Recrutements massifs de pilotes

Cette vision cache naturellement des disparités puisqu'en Chine et surtout aux Etats-Unis, les vols domestiques retrouvent quasiment leurs niveaux d'avant-crise.

United Airlines (UA) indique par exemple que tous ses pilotes mis en chômage technique seront de retour avant la fin de l'été et que le plan de recrutements de 300 pilotes supplémentaires stoppé avant la pandémie va reprendre.

Concrètement, UA estime que cet été, sa capacité sera de 80% de ce qu'elle était avant la crise avec 150 liaisons disponibles. On est loin des chiffres de la IATA même si la compagnie reconnaît qu'au niveau international, sa capacité sera en baisse de 20%.

Reprise fragile en Chine

Même tendance en Chine qui connaît selon les observateurs une reprise en V de son trafic aérien et ce depuis octobre dernier. Ce rattrappage a permis de limiter la casse l'an dernier avec un trafic qui a atteint finalement 62% de celui de 2019.

Cette reprise demande néanmoins à être confirmée car la situation sanitaire inquiète encore ici ou là. De nouveaux confinements ont été imposés en début d'année provoquantg mécaniquement une nouvelle baisse du trafic domestique. Le régulateur chinois indique ainsi que 3,6 millions de passgers ont été comptabilisés pendant la fête du printemps, soit 71% de moins qu'en 2019...

Olivier Chicheportiche et Paul Louis