BFM Business

Les boîtes noires mettraient Airbus hors de cause

Une des boîtes noires du vol Rio-Paris.

Une des boîtes noires du vol Rio-Paris. - -

Selon Le Figaro, les premiers éléments analysés dans les boîtes noires du vol AF 447 orientent les enquêteurs vers une erreur de l'équipage d'Air France, et disculpent le constructeur Airbus.

Selon le quotidien Le Figaro, qui cite des sources proches de l'enquête, « les premiers éléments extraits des boites noires mettraient Airbus hors de cause dans le drame qui a coûté la vie à 228 passagers le 1er juin 2009 ». Les premières analyses effectuées par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) sur les données du Data Flight Recorder (DFDR), l'une des deux boîtes noires récemment repêchées, l'Airbus A330 « est hors de cause ». Le Figaro ajoute que « le travail du BEA va maintenant consister à déterminer ce qui s'est passé dans le cockpit, et si les erreurs commises sont de la responsabilité de l'équipage ou de celle d'Air France, notamment du fait des procédures de sécurité imposée par la compagnie ».

La Rédaction