BFM Business

Les amendes de stationnement bientôt plus chères?

-

- - -

Pour participer au financement du futur réseau de transport du Grand Paris, Jean-Marc Ayrault a proposé mercredi le doublement du prix de l'amende pour stationnement gênant. A l'heure actuelle, le coût du PV est de 17 euros.

Réunir 30 milliards d’euros pour financer le Grand Paris: le défi est de taille et devrait pousser le gouvernement à chercher de nouvelles sources pour trouver cet argent.

Un des pistes avancées par Jean-Marc Ayrault lui-même est le doublement du prix de l'amende pour stationnement gênant. A l'heure actuelle, le coût du PV est de 17 euros. Il pourrait passer à 35 euros.

Mais cette décision ne fait pas l’unanimité, notamment du côté des associations d’automobilistes.

Des obstacles juridiques

Parmi elles, l'association 40 millions d’automobilistes. Son délégué général Pierre Chasseray estime qu'"il ne se passe pas une journée sans qu’on imagine une nouvelle taxe sur les automobilistes. La semaine dernière on nous parlait d’augmenter la fiscalité des carburants. Aujourd’hui, c'est au tour des amendes de stationnement. Ce n’est pas à l’automobiliste de financer les projets de politique globale", proteste-t-il.

Pour mettre en place son projet, le gouvernement aura le choix : modifier le prix des PV sur l’ensemble du territoire français, ou plus simplement dans certaines zones géographiques.

Dans ce second cas de figure, les obstacles juridiques pourraient être nombreux, car cela reviendrait à dépénaliser le stationnement gênant et à privatiser son exploitation.

A LIRE AUSSI:

>> Ayrault promet deux milliards supplémentaires pour le Grand Paris

>> Le Grand Paris sera achevé en 2030, promet Ayrault