BFM Business

Les ambitions de PSA avec son usine au Maroc

PSA investit le Maghreb

PSA investit le Maghreb - Sébastien Bozon - AFP

Le constructeur automobile doit signer un accord avec les autorités marocaines pour ouvrir une usine dans le pays ce vendredi 19 juin. Ce site devrait produire 90.000 véhicules par an, selon les syndicats.

PSA va désormais mettre le cap sur l'Afrique en commençant par le Maroc. Le constructeur automobile doit ainsi signer avec les autorités du pays cet après-midi un accord pour implanter une usine dans le pays du Maghreb.

Déjà les premières informations commencent à fuiter. Selon les syndicats, cette usine sera située à Kénitra et l'objectif de production serait de 90.000 véhicules par an par an à compter de 2019. A terme, ces capacités de production pourrait être doublée, précisent les syndicats.

La marque connue dans un an

Le constructeur français produira des véhicules de segments B et C (citadines et compactes) uniquement à destination du marché d'Afrique et du Moyen-Orient, où il réalise actuellement 5,8 % de ses ventes mondiales, ont ajouté ces sources, à l'issue d'un comité stratégique à Paris. 

"Le type et la marque seront annoncés dans un an", a indiqué Jean-Pierre Mercier, responsable CGT. "Ce sera les remplaçantes de la 301 et de la C-Elysée, qui sont fabriquées pour le pourtour méditerranéen", croit savoir Jacques Mazzolini de la CFE-CGC.

Sur le niveau des investissements, la direction n'a pas souhaité donner de détails, selon lui. Par ailleurs, les syndicats présents au comité paritaire stratégique ont également indiqué que PSA avait confirmé vendredi étudier un autre projet industriel sur le sol algérien cette fois, comme le président de la République François Hollande l'a annoncé en début de semaine lors de sa visite en Algérie. PSA emboîte là encore le pas à son compatriote Renault, qui a inauguré un site de production à Oran fin 2014.

En 2014, PSA Peugeot Citroën a vendu 169.391 véhicules en Afrique et au Moyen-Orient, principalement des modèles Peugeot 301 et Citroën C-Elysée.

Pour cette région, les prévisions de marché sont de 8 millions d'immatriculations en 2025. PSA, deuxième groupe automobile au Maroc, espère se rapprocher de son concurrent Renault-Nissan, implanté dès 2012 avec l'usine géante de Melloussa, près de Tanger.

J.M. avec agences