BFM Business

Le soutien de l'Etat à PSA Finance inquiète l'Allemagne

La Basse-Saxe, d'où émanent les critiques, est le fief de Volkswagen

La Basse-Saxe, d'où émanent les critiques, est le fief de Volkswagen - -

Le ministre-président de Basse-Saxe voit d'un mauvais œil l'accord sur la garantie de l'Etat français à la banque du constructeur automobile. Il n'écarte pas l'idée de saisir Bruxelles sur cette aide.

La garantie de l'Etat de 7 milliards d'euros accordée à PSA Finance, est mal vue en Allemagne. David McAllister, ministre-président de la Basse-Saxe, le fief de Volkswagen, pourrait saisir Bruxelles sur ce sujet.

"Ces aides ne vont pas aider à résoudre les difficultés du secteur automobile", a ainsi déclaré David McAllister, qui siège au conseil de surveillance de Volkswagen.

Ayant laissé entendre qu'il pourrait saisir Bruxelles, il considère cette garantie de l'Etat comme une subvention illégale.

Une intervention qui fausserait la concurrence

Il faut dire que le Land de Basse-Saxe détient plus de 20% du capital de Volkswagen. Pour le ministre-président de cette région, l'intervention de Bercy auprès de PSA Finance fausse la concurrence.

Ce bras de fer franco-allemand se profile alors que le secteur est en proie à un problème de surcapacité de production.

Le marché allemand commence à fléchir, mais ses constructeurs résistent car ils exportent les deux-tiers de leur production.

Mathieu Jolivet