BFM Business

Le propriétaire chinois de Volvo met la main sur Lotus

Les voitures de sport Lotus passent dans le giron du chinois Geely.

Les voitures de sport Lotus passent dans le giron du chinois Geely. - Lotus Cars

Le constructeur chinois Geely a annoncé ce mercredi l'acquisition de 49,9% du malaisien Proton, propriétaire de la marque britannique Lotus.

Le constructeur chinois Geely, propriétaire de Volvo, a annoncé ce mercredi l'acquisition de 49,9% du capital du malaisien Proton, propriétaire entre autres de Lotus, une emblématique marque de voitures de sport britannique.

Le groupe malaisien DRB-HICOM, qui détient Proton, a précisé de son côté que cet accord devait permettre à la marque malaisienne en difficulté de bénéficier de la technologie de Geely et d'entrer sur les marchés du constructeur chinois. Né dans les années 1980 de l'ambition de Kuala Lumpur de s'associer au décollage des "tigres asiatiques", Proton souffre d'une baisse des ventes et d'une importante dette.

PSA était intéressé

Il s'était mis en quête d'un "partenaire étranger stratégique" dont l'entrée au capital lui permettrait de "se revitaliser", avait-il indiqué le 7 février, assurant vouloir se prononcer "au premier semestre".

Le vice-ministre malaisien des Finances, Johari Abdul Ghani, a expliqué lors d'un événement consacré à la présentation de cet accord que DRB-HICOM avait initialement invité quinze acteurs internationaux du secteur automobile à faire une offre pour devenir ce partenaire.

Huit avaient été présélectionnés dans une liste finalement ramenée à cinq, puis à trois noms. En février, le français PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) avait indiqué avoir répondu à l'appel d'offres du constructeur malaisien.

Dans un communiqué, Geely Holding indique également qu'il va acquérir 51% de Lotus auprès de Proton. Chaque partie espère conclure un "accord définitif " avant la fin juillet.

"Cet accord jette les bases d'un schéma plus large qui permettra à Geely Holding, Proton et Lotus d'explorer des synergies dans des secteurs comme la recherche et développement, la fabrication et la présence sur le marché", selon l'entreprise chinoise.

Y.D. avec AFP