BFM Business

Le plan aéronautique s'articulera autour d'un fonds de soutien de près d'un milliard d'euros

La crise sanitaire devrait priver la filière de 252 milliards de dollars de revenus en 2020

La crise sanitaire devrait priver la filière de 252 milliards de dollars de revenus en 2020 - Pixabay

Le plan de soutien à la filière aéronautique devrait être présenté dans les tout prochains jours et devrait beaucoup ressembler au plan d'urgence pour l'automobile.

Le plan de soutien à l'aéronautique, qui doit être présenté par le gouvernement dans les prochains jours, se précise. Au coeur du dispositif: un fonds de soutien aux entreprises d'un montant équivalent à celui pour l'automobile, autour du milliard d'euros. Il sera alimenté là aussi par l'Etat et par les grands donneurs d'ordre du secteur.

Le fonds Tikehau, très investi historiquement sur l'aéronautique, devrait également monter à bord. Et comme pour l'automobile, l'argent de ce fonds ira aux entreprises les plus touchées par la crise pour les aider à redémarrer, à se moderniser et à se consolider.

Diviser par deux le nombre de sous-traitants

Rappelons que la filière compte 400 sous-traitants, "il faut passer à 200" nous explique un industriel au cœur des discussions.

Avec ce fonds, l'Etat veut donc constituer des entreprises plus fortes pour résister à la crise et plus à même de préserver l'emploi. 200.000 salariés travaillent directement pour l'aéronautique en France et la moitié d'entre eux pourraient perdre leur poste avec une activité qui va rester à 50% de la normale pendant de très nombreux mois.

Un choc pour un secteur habitué à recruter 10.000 personnes par an depuis des années…

Thomas Sasportas