BFM Business

Le mois d'octobre grisâtre de PSA

PSA a jusqu'à présent connu une année 2015 de bonne facture

PSA a jusqu'à présent connu une année 2015 de bonne facture - Sébastien Bozon - AFP

Selon les données de Dataneo, le constructeur tricolore a vu ses immatriculations chuter de 5,6% en octobre quand celles de Renault ont progressé de 3% et celles de Volkswagen de 4%. Des données qui devront être toutefois être confirmée par les statistiques du CCFA, lundi.

Le mois d'octobre a-t-il été bon pour les constructeurs automobiles en France? La réponse sera définitivement tranchée lundi 2 novembre avec la publication des chiffres du CCFA (comité des constructeurs français d'automobile), qui font référence dans le secteur.

Mais ce dimanche 1er novembre des premières données ont émané en provenance du spécialiste des statistiques Dataneo en association avec Autovista. Selon ces statistiques, le marché automobile français a légèrement progressé en octobre de 1% par rapport au même mois de 2014. La progression est toutefois bien plus faible qu'en septembre (+9,1%)

Et au niveau des constructeurs français les fortunes ont été diverses. Si Renault enregistre une progression de ses ventes (+2,9%), son rival PSA a été bien plus à la peine avec une baisse de ses immatriculations de 5,6%.

Volkswagen toujours pas affecté par le scandale

Ce qui fait tâche d'huile, PSA ayant connu une bonne année 2015 jusqu'à présent, avec une augmentation de ses ventes de 4,2% sur la période allant de janvier à septembre. Selon Dataneo, le recul enregistré par le groupe dirigé par Carlos Tavares s'explique avant tout par la contre-performance de la marque Citroën, dont les ventes ont dégringolé de 11,5% au mois d'octobre.

Si PSA souffre, Volkswagen lui ne pâtit toujours pas du scandale de ses moteurs truqués, affichant une hausse de +4,4% par rapport à octobre 2014. Logique. Le délai de plusieurs semaines entre les commandes et les livraisons de voiture fait que l'impact de la crise qui touche le constructeur allemand ne se fera pas sentir avant les immatriculations de novembre.

J.M. avec Reuters