BFM Business

Le marché automobile français sort légèrement la tête de l'eau en 2014

-

- - Philippe Desmazes - AFP

Le marché automobile français a enregistré une hausse de 0,3% en 2014. Mais le CCFA tablait sur une progression de 1 à 2%.

Le marché automobile a terminé l'année 2014 en demi-teinte. Il a enregistré en 2014 une très légère hausse (+0,3%) après avoir atteint en 2013 son plus bas niveau depuis 15 ans.

Mais le Comité des constructeurs français d'automobiles tablait toutefois, jusqu'au début du mois de décembre, sur une croissance comprise entre 1 et 3% pour 2014, et avait ensuite revu ses prévisions à la baisse, tablant alors sur 1 à 2% de hausse. Cette progression de 0,3% finalement enregistrée est bien inférieure à la croissance prévue.

Sur l'ensemble de l'année 2014, 1.795.913 voitures neuves ont été immatriculées. Les marques françaises, qui représentent 55,34% du marché, s'en sortent avec une croissance de 6,8% pour le groupe Renault, principalement porté par la marque à bas coûts Dacia, tandis que PSA Peugeot Citroën affiche une hausse de 1,6%.

Vers une stagnation en 2015

Le marché a chuté sur les derniers mois de l'année. Ainsi, après une baisse de 3,8% en octobre, et de 2,3% en novembre, les ventes de voitures neuves en décembre ont chuté de 6,8% par rapport à l'an passé, et même de 11% à nombre de jours ouvrables comparables.

Sur ce dernier mois de l'année, 163.382 voitures neuves ont été immatriculées dans l'Hexagone. Les constructeurs français, qui n'ont représenté que 51,38% du marché décembre en revanche, PSA chute de 9,6%, et Renault est en retrait de 0,8%.

Le marché automobile français devrait stagner en 2015.

D. L. avec AFP