BFM Business

Le fabricant de vélos électriques VanMoof lève 12,5 millions d’euros pour répondre à la demande

-

- - VanMoof

L’entreprise néerlandaise entend profiter de l'énorme intérêt pour le vélo à travers le monde et notamment dans les grandes villes françaises où la grève des transports comme la pandémie lui ont donné davantage de place dans la rue.

Les fabricants de vélo ont la cote. En pleine crise du coronavirus, le néerlandais VanMoof a ainsi annoncé une levée de fond de 12,5 millions d'euros auprès de Balderton Capital et Sinbon Electronics. "Le fonds va servir à soutenir l’expansion de la marque à l’international, alors qu’elle s’adapte à une demande grandissante" indique la marque dans un communiqué. De février à avril 2020, VanMoof a pu observer une augmentation de 92% de ses ventes en France par rapport à 2019

Dans l'Hexagone, l'intérêt pour le vélo électrique a bondi à la faveur de la grève des transports de l'hiver dernier. La pandémie actuelle, et la méfiance envers les transports publics dans le cadre du déconfinement, a encore renforcé cet intérêt dans les grandes villes du monde entier. Pour VanMoof, la levée de fonds servira justement à accélérer sa croissance à l'international.

Avant le début de la crise, c'est l'entrepreneur Marc Simoncini qui prévoyait une levée de fonds de 20 millions d'euros pour son vélo électrique Angell Bike dont les premières livraisons débutent ce mois-ci.

Si les ventes explosent, c'est aussi parce que de nombreuses villes proposent des subventions pour acheter un vélo électrique. 

>> A lire aussi : AngelBike, Decathlon, VanMoof... pour quel vélo électrique craquerez-vous après le confinement?

Thomas Leroy