BFM Business

La rémunération du patron de PSA a presque doublé en 2015

Carlos Tavares a bénéficié de l'attribution d'actions de performance

Carlos Tavares a bénéficié de l'attribution d'actions de performance - Éric Piermont - AFP

"Carlos Tavares devrait toucher 5,24 millions d'euros au titre de ses performances de l'an passé, selon le document de référence  de PSA. À sa rémunération classique s'ajoutent 130.000 actions qui lui ont été attribuées."

Carlos Tavares, le patron de PSA ne gagne pas encore autant que son homologue (et ancien supérieur hiérarchique) Carlos Ghosn chez Renault. Ce dernier va toucher 7,25 millions d'euros en tant que PDG de la marque au losange, au titre des résultats financiers auxquels il a contribué en 2015.

Le président du directoire de PSA n'y est donc pas encore. Il n'empêche que ses émoluments ont progressé de façon significative l'an passé. En effet, selon le document de référence de PSA, ils s'élèveraient à 5,24 millions d'euros. Soit presque le double de 2014, lorsque le transfuge de Renault avaient perçu 2,7 millions d'euros.

Bonus en hausse

Dans le détail, le salaire fixe de Carlos Tavares est le même qu'en 2014 à savoir 1,3 million d'euros (les autres membres du directoire ont touché 618.000 euros). La part variable a légèrement progressé. Elle était de 1,6 million en 2014, elle a atteint 1,93 million l'an passé. Le patron de PSA a il est vrai rempli 99% des objectifs qui lui avaient été confiés par le conseil de surveillance.

Grâce à ces deux formes de rémunération, Carlos Tavares a donc perçu 3,2 millions. L'écart avec 2014 s'explique par l'attribution d'actions de performance décidée le 17 février 2015 pour l'ensemble des cadres dirigeants du groupe. Carlos Tavares va à ce titre pouvoir recevoir 130.000 actions valorisées à 2 millions d'euros. Il ne les acquerra toutefois que progressivement, pendant deux ans. Et il lui faudra les conserver deux années de plus pour les garder définitivement.

Le constructeur souligne dans le document, qu'aucune action n'avait été distribuée gratuitement au personnel entre 2009 et 2014.

J.M.