BFM Business

L'Inde bouclerait d'ici à mars 2014 sa commande de Rafale

Le Rafale ferait alors une percée à l'étranger.

Le Rafale ferait alors une percée à l'étranger. - -

L'agence Reuters, citant un haut dirigeant indien de l'armée de l'air, a indiqué, ce jeudi 17 octobre, que New Delhi devrait finaliser la commande de 126 Rafale à Dassault avant le printemps prochain.

La France va-t-elle enfin réussir à exporter ses Rafale? A en croire les informations communiquées, ce jeudi 17 octobre, par l'agence Reuters, elle serait plus que jamais sur la bonne voie.

Reuters cite un communiqué de la Confédération de l'industrie indienne. Selon ce texte, le lieutenant-général S. Sukumar, vice-chef d'état-major de l'armée de l'air, aurait déclaré que le contrat serait signé avant la fin de l'exercice budgétaire, c’est-à-dire la fin mars 2014. Un porte-parole de Dassault s'est refusé à tout commentaire.

Le 9 octobre dernier, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait indiqué aux Echos qu'il croyait en une signature du contrat l'année prochaine. "Le pays l'a d'ailleurs inscrit à son budget", expliquait-il.

Les doutes de Dassault sur son partenaire indien

New Delhi a annoncé en janvier 2012 l'ouverture de discussions exclusives avec Dassault pour un contrat de 126 chasseurs Rafale estimé à 15 milliards de dollars (11 milliards d'euros).

Mais les discussions se sont enlisées depuis, notamment en raison de divergences sur le rôle du groupe public indien Hindustan Aeronautics dans la construction des avions.

L'accord initial prévoit que Dassault Aviation livre les 18 premiers avions "clés en main" et assemble le reste en Inde, avec Hindustan Aeronautics comme principal partenaire local.

Dassault a toutefois exprimé des doutes sur la capacité du groupe indien à assurer la fabrication d'un appareil aussi sophistiqué que le Rafale. Hindustan a entamé au début des années 1980 le développement d'un petit avion de combat, un projet qui n'a pour l'instant pas abouti.

J.M. avec Reuters