BFM Business
Transports

INFO RMC – Taxis : des règles plus strictes pour les véhicules de tourisme avec chauffeur

INFO RMC - Les Véhicules de Tourisme avec chauffeur vont se voir imposer de nouvelles règles plus strictes.

INFO RMC - Les Véhicules de Tourisme avec chauffeur vont se voir imposer de nouvelles règles plus strictes. - -

INFO RMC - Les véhicules de tourisme avec chauffeur vont se voir imposer de nouvelles règles plus strictes afin de rendre moins déloyale la concurrence avec les taxis traditionnels. « Ce qui nous motive c’est de protéger le consommateur », assure un député PS.

Les taxis sont en passe de gagner leur guerre contre les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), qui exercent selon eux une concurrence déloyale. Un décret instaurant de nouvelles règles pour les VTC, devrait être publié dans les semaines qui viennent. Il introduirait un délai d'au minimum 15 minutes entre la commande et la prise en charge du client. Un moyen pour les taxis de se garder les commandes en instantané. La mesure devrait entrer en vigueur à la fin de l'année, voire début janvier 2014.

Un coup dur pour le marché des VTC

Cela pourrait se révéler dramatique pour le marché en plein essor des VTC. Pourtant cette nouvelle profession est déjà bien encadrée. Ils doivent par exemple posséder une carte professionnelle. La taille et le type de véhicule aussi sont règlementés. Mais surtout, le maraudage, autrement dit la possibilité de prendre un client au hasard sur la route, leur est interdit. Leur activité est restreinte à la prise en charge du client sur commande et réservations uniquement. Du coup, ils concentrent leur argument de vente sur leur réactivité et leur rapidité. Leur promesse est de se rendre disponible en moins de 15 minutes. C'est précisément cet argument que casserai le décret.

« Protéger le consommateur »

Razzy Hamadi est député PS de Seine-Saint-Denis, rapporteur du projet de loi sur la consommation adopté mercredi à l'Assemblée Nationale. Il est favorable à un délai supérieur à 15 minutes. « Ce qui nous motive c’est de protéger le consommateur. Il faut savoir que les dérives auxquelles nous sommes confrontés ce sont souvent des véhicules de tourisme, descendent du véhicule vont aborder le client. C’est un mode de fonctionnement qui n’est satisfaisant ni pour le consommateur ni pour les taxis ni pour l’ordre public. Un taxi il a un compteur, une formation, des dispositifs notamment quand il paye sa licence… Ce n’est pas le cas pour les véhicules avec chauffeur ».

« Imposer un délai supérieur à 15 minutes serait très dommageable »

Yves Weisselberger est le fondateur de "Snap car", une société de véhicule de tourisme avec chauffeur qui fonctionne via une application pour Smartphones. Quand vous avez besoin d'une voiture, vous appuyez sur un bouton et vous êtes géo-localisé. La voiture est là en 10 minutes. Pour lui clairement, il risque de mettre la clé sous la porte. « Quelle entreprise n’est pas en danger quand on menace de lui supprimer la moitié de son chiffre d’affaires. On serait privé de tout le marché des clients qui veulent une voiture avec chauffeur et le plus rapidement possible. Le délai de patience des clients ne dépasse pas 10 minutes. Imposer un délai supérieur à 15 minutes serait très dommageable si ce n’est fatal à notre activité ».

Tugdual de Dieuleveult avec S.Collié