BFM Business

Heetch lève 16,5 millions d’euros

Heetch revient comme une plateforme VTC classique.

Heetch revient comme une plateforme VTC classique. - Bertrand Guay - AFP

Lourdement condamnée par la justice l’an dernier, la société a été contrainte de se muer en plateforme de VTC classique.

Renaissant de ses cendres, Heetch vient de lever 16,5 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs, validant ainsi sa reconversion. L’an dernier, la justice avait en effet fermement condamné la société, qui fonctionnait avec des chauffeurs amateurs et pratiquait ainsi des prix très bas.

Aujourd’hui, Heetch a opté pour le modèle classique des VTC (avec des chauffeurs professionnels donc), mais compte se distinguer dans un marché ultra concurrentiel et - rien que ça - "détrôner Uber en France".

Son créneau: la convivialité. "Notre ADN est très différent des services existants. Pour la plupart des conducteurs, les plateformes traditionnelles ressemblent à des coffres-forts impénétrables. Nous sommes l’opposé. Heetch est une plateforme humaine et ouverte: tous les conducteurs peuvent nous rencontrer", indique ainsi Teddy Pellerin, le co-fondateur de Heetch, dans un communiqué.

Une recette qui semble convaincre: la start-up revendique 10.000 chauffeurs et se targue d’être l’application VTC la plus utilisée après Uber.

Y.D.