BFM Business

Grand Paris Express: Eiffage décroche le gros lot

Certains tronçons du Grand Paris Express doivent être mis en service avant les Jeux olympiques de 2024.

Certains tronçons du Grand Paris Express doivent être mis en service avant les Jeux olympiques de 2024. - AFP

Un groupement d'entreprises piloté par le géant du BTP a décroché un marché de génie civil portant notamment sur la future ligne 16.

La Société du Grand Paris (SGP) a annoncé mardi avoir attribué mardi un important marché de génie civil du Grand Paris Express, futur métro automatique autour de la capitale, à un groupement d'entreprises piloté par Eiffage.

La division génie civil du géant du BTP, mandataire de ce chantier évalué à 1,84 milliard d'euros, le réalisera avec Razel BEC (groupe Fayat), Eiffage Rail, TSO et TSO Caténaires, selon le communiqué du SGP.

Le contrat porte sur le tronçon commun des futures lignes 16 et 17 sud, entre les gares de Saint-Denis Pleyel et du Bourget RER, et son raccordement au centre d'exploitation des deux lignes, qui sera situé à Aulnay-sous-Bois.

Le groupement prolongera également la ligne 14 nord au-delà de la Mairie de Saint-Ouen, jusqu'à la gare de Saint-Denis Pleyel.

Enfin, il assurera la traversée de cette dernière, appelée à accueillir 250.000 voyageurs quotidiens, par la ligne 15 nord.

Il s'agit du premier contrat de génie civil attribué pour ces lignes. Ces tronçons doivent être réalisés d'ici aux jeux Olympiques de 2024, organisés à Paris.

Y.D. avec AFP