BFM Business

GM va-t-il se séparer d’Opel?

GM pourrait se séparer d'Opel

GM pourrait se séparer d'Opel - -

Avec 500 millions d’euros de pertes, General Motors pourrait vouloir vendre Opel. Selon des rumeurs, PSA serait intéressé.

General Motors France présente ce mardi 22 janvier sa stratégie. Entendez par là, les ambitions de GM pour sa marque Opel sur le marché français. L'avenir de la filiale européenne de General Motors sera dans tous les esprits. La piste d'un éventuel rapprochement avec PSA donne lieu à de nombreuses spéculations.

Officiellement Opel n'est pas à vendre et PSA n'a pas l'intention de fusionner avec la filiale de General Motors. En réalité les choses sont un peu plus compliquées. Du côté du groupe PSA, une partie de la famille Peugeot militerait pour une fusion. A l'inverse d'autres, dont le PDG Philippe Varin, estimeraient qu'un mariage avec Opel serait contreproductif et brouillerait la stratégie de montée en gamme de PSA.

Bercy refuse de se prononcer

A Bercy, pas de position officielle. Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, se refuse de confirmer les rumeurs. Il refuse aussi de les démentir... Un tel mariage permettrait en tout cas de générer d'importantes économies d'échelles. Autre avantage, PSA bénéficierait de l'outil industriel d'Opel, beaucoup plus compétitif.

Enfin, même si il dément vouloir s'en séparer, se défaire d'Opel serait une belle opération pour General Motors. Avec un déficit de 500 millions d'euros de pertes, Opel est le dernier foyer de perte pour GM.

Mathieu Sévin