BFM Business

Fusion EADS/BAE: la participation des Etats seraient limitée à 18%

BFM Business

Les obstacles à la fusione entre l'avionneur européen EADS et le groupe de Défense britannique semblent se décanter.

Selon l'AFP qui cite une source proche du dossier, la France et le Royaume-Uni, deux des trois pays possédant des intérêts stratégiques dans le dossier (avec l'Allemagne), serait parvenue à s'entendre pour limiter la participation des Etats dans le capital de la future fusion à 18%.
La position de Berlin sur cette disposition reste encore inconnue.

Jusqu'à présent, Londres refusait qu'un Etat possède plus de 10% dans le capital de la future structure réunissant les deux groupes.

BFMbusiness.com et AFP