BFM Business

Ecotaxe: Royal annonce des propositions imminentes

Dès son arrivée au Ministère de l'Ecologie, Ségolène Royal a fait part de sa volonté de remettre à plat l'ecotaxe.

Dès son arrivée au Ministère de l'Ecologie, Ségolène Royal a fait part de sa volonté de remettre à plat l'ecotaxe. - -

La ministre de l'écologie a annoncé, ce 25 avril, qu'elle ferait des propositions pour sortir de l'impasse sur le dossier de l'écotaxe après l'arbitrage du Premier ministre.

"Dans les jours qui viennent, j'aurai l'occasion, après arbitrage du Premier ministre que j'ai vu ce matin, de faire des propositions (...) pour sortir de l'impasse", a déclaré ce 25 avril la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, lors d'une conférence de presse.

Elle a rappelé que "l'objectif est d'avoir un système de financement juste et pérenne pour financer les infrastructures, et en même temps compréhensible."

Ségolène Royal, qui se dit opposée à une écologie fondée sur l'impôt et souhaite "remettre à plat" l'écotaxe, a dit la semaine dernière qu'une vignette pourrait être instaurée afin de faire payer les transporteurs étrangers à leur entrée en France. Une proposition qui n'est pas du goût de Bruxelles, qui estime impossible à mettre en place ce système discriminatoire.

Un manque à gagner de 800 millions

La ministre envisage également d'obliger les transporteurs étrangers à emprunter les autoroutes et de prélever une partie du chiffre d'affaires ainsi généré.

L'écotaxe a été suspendue après avoir été violemment combattue, notamment par les "Bonnets rouges" de Bretagne. Le gouvernement accuse un manque à gagner estimé à 800 millions d'euros, qui devaient être consacrés à des investissements dans les transports en commun.

C.C. avec Reuters