BFM Business

Dassault dévoile le 5X, son nouveau jet d'affaires

Le prix estimé du Falcon 5X est de 45 millions de dollars.

Le prix estimé du Falcon 5X est de 45 millions de dollars. - -

Le groupe aéronautique français a présenté, lundi 21 octobre à Las Vegas, le nouveau modèle de sa gamme d'avions d'affaires. Un jet qui doit permettre de réduire les coûts de carburant et conforter l'avance de Dassault sur ce marché.

Dassault Aviation aura choisi un lieu à la taille de son ambition. Le groupe français a décidé de présenter à Las Vegas, où se déroule le salon mondial de l'aviation d'affaires 2013, le Falcon 5X, son nouveau jet d'affaires haut de gamme.

L'entreprise française présente ce bimoteur comme "la nouvelle référence de l'aviation d'affaires au regard de ses performances et des nouvelles technologies qu'il intègre", dixit Eric Trappier, son PDG, dans un communiqué. Le groupe précise également que ce modèle est "le plus gros investissement des programmes Falcon" à ce jour.

Dassault affirme que le 5X présente un rendement carburant 50% meilleur à celui des avions actuels de même catégorie. A ce titre, il est équipé de réacteurs Silvercrest, conçus par Safran et qui, selon Eric Trappier, "consomment 15% de carburant en moins que les autres moteurs de catégories équivalentes".

Le 5X peut transporter 8 passagers sur une distance de 9.600 km. Soit un rayon d'action légèrement inférieur à celui du 7X qui, lui, peut aller jusqu'à 11.000 km.

Le premier vol doit être effectué au premier trimestre 2015 pour une première livraison en 2017. Son prix est estimé à 45 millions de dollars, soit 33 millions d'euros.

Profiter des Etats-Unis

Ce modèle est dévoilé à un moment où l'aviation d'affaires reprend des couleurs, après avoir dévissé de presque 33% sur la période 2008-2012. Le choix des Etats-Unis n'est d'ailleurs pas anodin. Les deux-tiers de la flotte mondiale de jets d'affaires sont positionnés aux Etats-Unis. Richard Aboulafia, vice-président du cabinet américain Teal Group, estime d'ailleurs que 2014 sera plus favorable au secteur grâce au marché américain.

Et Dassault a, pour le moment, une certaine avance. Le 7X, en vol en 2007 s'est vendu à plus de 200 exemplaires, la majorité des commandes s'étant faite à l'export. Un succès international dont ne peut se vanter le Rafale, l'avion de chasse militaire de Dassault.

Julien Marion avec AFP